GSY Review PS5 Xbox Series X PC PS4 Xbox One Switch

Comme la plupart des jeux de cette toute fin d'année nous sont passés sous le nez, la review de The Knight Witch sera très probablement l'une des dernières de 2022 sur Gamersyde, avec peut-être celles d'un ou deux JRPGs grâce à l'inénarrable davton. Celle du jeu de Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team ne sera sans doute pas la plus positive de cette cuvée 2022, mais nous voulions tout de même vous en parler. On vous laisse découvrir notre verdict et, si le cœur vous en dit, le GSY Offline qui l'accompagne, en attendant peut-être vos propres retours sur le jeu si vous avez l'occasion de vous y essayer. Notez qu'une version d'essai est disponible sur Steam.
Note : La vidéo de gameplay montre des passages du jeu situés après la démo et le Offline.
Note 2: La sortie des versions Playstation, Xbox et Windows 10 est décalée à ce vendredi à la suite d'un bug gênant qui n'affecte cependant pas le jeu sur Steam, Gog ou Switch, qui arrivera donc bien demain sur ces plateformes.

Verdict


Tout commençait pourtant si bien quand nous nous sommes lancés dans Knight Witch il y a deux semaines de cela. Mignon tout plein, assez original dans son habile mélange des genres (shoot 'em up, Metroidvania, deckbuilding), doté d'une bande originale très réussie, le titre de Super Awesome Hyper Dimensional Mega Team (Rise & Shine) édité par Team17 nous avait bien accrochés. Sa compatibilité Steam Deck le rendait encore plus fréquentable pour le pratiquer en nomade, et comme il était annoncé très accessible et pensé pour tous les types de joueurs (hardcore et plus timorés), on ne voyait pas comment il aurait pu nous tomber des mains. Et pourtant... Jusque dans la dernière ligne droite, nous avons gardé le sourire, en serrant les dents sur les passages à la difficulté parfois aberrante (ces satanées embuscades bien trop régulières qui obligent à affronter des vagues d'ennemis jusqu'à l’écœurement), en nous faisant une raison pour supporter ces nombreux aller-retours imposés par un système de voyage rapide mal pensé (un seul téléporteur par niveau, ce qui oblige à revenir au point de départ à chaque fois)... Le manque de lisibilité quand l'écran est envahi de tirs et autres projectiles est bien souvent désarmant (sans mauvais jeu de mots), et quand bien même nous ne nous considérons pas comme de vrais amateurs de shoot 'em up (ce qui peut peut-être expliquer notre ressenti, du moins en partie), nous pensons que ce sera là l'une des critiques majeures faites au jeu (le boss final redéfinit le sens de bullet hell). D'autant que, comme nous le disions, il prend un malin plaisir à nous mettre face à des hordes de créatures, dont certaines peuvent même envoyer des projectiles à travers les murs... Et comme de base, Knight Witch ne permet pas de récupérer de la vie pendant un combat (sauf dans les rares cas où une caisse renfermant un cœur se trouve dans le coin), il ne reste plus qu'à marteler le bouton d'esquive (quand on a débloqué la capacité - on commence sans) en croisant les doigts pour que cela finisse par passer... La présence d'un ciblage automatique a beau censer aider les moins habiles, cela ne rend pas les embuscades ou les affrontements contre les boss spécialement plus faciles à aborder, et comme la visée manuelle cause un peu plus de dégâts, laisser le jeu cibler nos adversaires n'est de toute façon pas toujours le choix stratégique à privilégier.


Et puis il y a cette décision d'ajouter encore à la frustration du joueur dans la toute dernière section du jeu en implémentant une "mécanique" aussi imprécise que pénible à gérer pour se dégager la voie... Là, même l'utilisation de cheat codes (qu'il faut à priori deviner - à moins que nous ayons manqué des indices dans les niveaux, rien n'étant expliqué) ne pourra pas vous aider à avancer si vous bloquez bêtement comme nous. Au passage, on précise que nous avons seulement trouvé trois de ces codes (sur huit), dont un seul utile pour rendre les combats plus accessibles puisqu'il débloque la possibilité de récupérer de la santé en tuant des ennemis (ce qui annihile tout challenge cependant). Alors vous lirez peut-être que pour se faciliter grandement la tâche, il suffit de mentir aux habitants qui vous soutiennent et de leur dire ce qu'il veulent entendre à chaque debriefings de fin de mission, le pouvoir des Knight Witches dépendant du nombre de followers qu'elles possèdent (un système que le jeu appelle le link). Mais si vous êtes comme nous et que vous vous dites que cela pourrait avoir un impact sur la fin du jeu (ce n'est pas le cas, mentez), vous aurez peut-être envie de rester honnête avec eux. Morale de l'histoire, pour gagner plus vite et plus facilement, agissez mal, ne pensez qu'à votre propre intérêt. La Reworld attitude en somme ! Toujours est-il que nous ne sommes pas passés loin de jeter l'éponge à cause de la mécanique évoquée en début de paragraphe, mais qu'en revenant sur le titre à tête reposée, nous l'avons mieux appréhendée et nous avons pu poursuivre l'aventure jusqu'au bout. En revanche, très clairement, certains affrontements du dernier tiers du jeu auraient certainement eu raison de nous sans l'activation d'un cheat code. Si la plupart des boss restent parfaitement gérables sans tricher, les deux derniers ne font pas dans la dentelle et il faudra des nerfs d'acier et des réflexes quasi surhumains pour triompher à la loyale. On ne sait pas si la relative "facilité" de Rise & Shine avait été vivement critiqué à sa sortie et si le studio a voulu corriger le tir, mais le grand écart est tout de même assez brutal.


Quoi qu'il en soit, aussi frustrant soit-il, Knight Witch reste un bon titre tout à fait capable de faire bien les choses. La métaphore de son histoire ne va certes pas chercher bien loin, mais l'univers dégage une indéniable sympathie et comme le jeu est entièrement traduit en français, vous ne perdrez pas une miette de son intrigue, assez riche en rebondissements. Même le système de deckbuilding (associé aux "sorts"), dont nous ne sommes pourtant pas férus à la base, fonctionne bien. Cela ajoute cependant une dimension aléatoire qui n'aide pas forcément en combat, ne serait-ce que parce que les attaques spéciales ne peuvent jamais être assignées aux mêmes touches et qu'il faut donc constamment garder un œil en bas de l'écran. Comme il est vital de rester attentif à l'enfer de boulettes qui virevoltent autour de soi, il va falloir vous plier à une petite gymnastique oculaire. Encore une fois, ce sont surtout les joueurs les moins adroits (et les moins patients) qui en pâtiront, le jeu ne disposant d'aucun mode de difficulté. Seule façon de la moduler donc, faire monter son niveau de link plus rapidement en mentant à la population (ce qui permet de débloquer des améliorations liées aux armes ou à la magie) ou découvrir les différents cheat codes et activer ceux qui vous conviennent le mieux. C'est un peu dommage car l'intérêt du jeu souffre un peu de leur utilisation, les esquives réussies devenant moins vitales quand on peut récupérer de la santé en tuant des ennemis par exemple. Avec sa durée de vie assez généreuse (une quinzaine d'heures pour nous), The Knight Witch pêche donc surtout par ses pics de difficulté soudains, mais cela suffira sans doute à en décourager plus d'un. La présence de seulement quatre biomes de mission (plus celui du QG) est aussi un peu dommageable, aussi beaux et détaillés soient-ils, bien que nous ne trouvions pas cela bien grave. À vous donc de voir si la frustration que nous avons ressentie en y jouant suffira à vous tenir éloigné de lui ou si vous déciderez de braver notre mise en garde pour vous y risquer. Le studio espagnol derrière le jeu garde en tout cas toute notre sympathie malgré tout, mais on espère que les développeurs sauront écouter les retours des joueurs pour rééquilibrer un peu l'expérience globale si nous ne sommes pas les seuls à le penser nécessaire.

  • Les plus
  • Visuellement superbe
  • Mélange des genres réussi
  • Excellente OST
  • Toute une histoire à découvrir
  • Bonne durée de vie
  • Possibilité d'activer des cheat codes
  • Fluide sur le Steam Deck
  • Les moins
  • Difficulté mal dosée
  • Les embuscades par centaines
  • La lisibilité en question
  • Seulement quatre niveaux/biomes de mission
  • Peut devenir très frustrant
  • Dernier boss infernal sans cheat codes

GSY Offline

GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 29/11/2022 à 12:39:21
Ah c'est dommage pour tous ces petits défauts qui viennent un peu gâcher le plaisir (peut-être quelques maj pourront corriger le tir sur certains points), parce qu'il a clairement un bon quotient sympathie. Je testerai la version d'essai pour voir si je l'ajoute à ma liste, à prendre à une éventuelle promo...peut-être, jour. Quand je vois mon backlog et ma wishlist je doute d'en venir à bout un jour \o/.
En réponse à
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 08/12/2022 à 20:24:52
J'adore la direction artistique, mais les shoot manic c'est pas du tout mon truc... Dommage :(
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE SWITCH XBSX PS5
Edité par
Team17
Developpé par
Super Mega Team
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • bosozoku

    bosozoku @face2papalocust: J'ai lu ça, il sera sur le gp, sympa. Je refais une partie sur le 1er, pour débloquer des secrets etc. (il y a 8 Heures)

  • CraCra

    CraCra Patch next gen et DLC gratuit le 14/2 pour Journey to the Savage Planet [url] (il y a 20 Heures)

  • davton

    davton @bosozoku: [url] (il y a 1 Jour)

  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: Tiens tu tombe bien j'ai pensé à toi [url] (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku @davton: [url] (il y a 1 Jour)

  • davton

    davton @CraCra: non (il y a 1 Jour)

  • CraCra

    CraCra GSY était il à la présentation de gameplay de Harry Potter Hogwarts Legacy ou encore réservé aux youtubeurs (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Notre vidéo PS5 de Dead Space

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • Driftwood

Notre vidéo PC de Hi-Fi RUSH

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • Driftwood

Notre vidéo Switch de Chained Echoes

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • davton