GSY Review Switch

Il va sans dire que depuis son annonce, nous attendions Xenoblade Chronicles 3 avec une très grande impatience. Dès réception du jeu pour la préparation de ce test, c’est un mélange d’excitation et de fébrilité qui s’empara de nous, mais aussi la crainte de ne pas adhérer au nouveau jeu de Monolith Soft. Cinq ans après Xenoblade Chronicles 2, est-ce que Tetsuya Takahashi et ses développeurs allait une nouvelle fois réussir à créer un grand JRPG ? N’allons-nous pas avoir droit à un troisième épisode qui réchauffe à outrance les mécaniques de ses ancêtres ? Après un premier épisode qui, pour beaucoup, fait partie des meilleurs JRPG de l’histoire, un épisode X sorti sur Wii U qui proposait quelque chose d’assez différent mais tout de même assez mémorable, et un deuxième opus qui aura nettement plus divisé les joueurs, la série Xenoblade se devait de réussir son prochain voyage. On vous dit tout dans notre review.

Commençons par un peu de contexte. Les événements de Xenoblade Chronicles 3 se déroulent bien longtemps après ceux des deux premiers épisodes, dans le monde d'Aionios. Depuis de très nombreuses années, une guerre fait rage entre deux nations : Keves et Agnus. La mort y occupe malheureusement une place prépondérante, car chaque colonie doit se battre quasiment sans arrêt et tuer un maximum d’adversaire de l’autre camp afin de remplir leur cadran vital. Et comme rien n’est facile dans ce monde, l’espérance de vie de tous ces soldats n’est que de dix ans au maximum, si bien sûr ils parviennent à rester vivants durant cette période. On ne rentrera pas plus dans les détails du scénario car il fait clairement partie de l’expérience, et il serait bien entendu très regrettable de vous ruiner le plaisir de la découverte. Sachez cependant que l’histoire ne met pas des dizaines d’heures à se mettre en route, et c’est même plutôt le contraire : on est très vite mis dans le bain, avec des combats acharnés et un déroulement du scénario qui pose d’excellentes bases pour la suite de l’aventure.

La suite justement nous réserve de nombreuses surprises, et parvient à nous laisser scotchés à la manette du début à la fin. Le ton un peu plus mature de ce troisième épisode par rapport au deuxième opus n’y est peut-être pas étranger, mais c’est en tout cas l’une des plus grandes réussites de ce Xenoblade Chronicles 3 : l’histoire est vraiment passionnante, avec de nombreux rebondissements, dont certains auront parfois un gros impact sur le déroulement de l'aventure. Attendez-vous à passer par toutes les émotions, car vous allez certainement sourire lors de certains dialogues, ressentir de la joie après divers événements, mais vous aurez aussi peut-être la larme à l’œil et éprouverez une grande tristesse à certains passages clés du scénario. Sans tomber dans le mélodramatique à outrance, ni verser trop loin dans l’univers de l’animé, on peut dire que cette histoire ne devrait pas vous laisser indifférent. Le jeu fait en tout cas partie de ces quelques rares exceptions qui nous auront laissés une trace indélébile après avoir laissé défiler les crédits de fin, une de ces fameuses expériences qui nous font dire : "Bon, à quoi je vais jouer maintenant… ".

Avoir un scénario en béton, c’est bien, mais il faut un mix de bon nombre de choses pour parvenir à garder l’intérêt du joueur durant plusieurs dizaines d’heures. Et ça tombe bien, car le jeu dispose de plusieurs atouts tout aussi importants. On commencera par le casting absolument excellent de ce troisième opus, avec tout un tas de personnages tous différents et hyper charismatiques. Au début de l’aventure, vous allez prendre le contrôle de Noah, un soldat kévésien accompagné de Lanz et Eunie, mais aussi du Nopon Riku. On en apprend rapidement plus sur leur passé, leurs intentions et leurs caractéristiques propres, et il est très difficile de ne pas accrocher sentimentalement à cette petite bande. Un peu plus tard, vous ferez la rencontre de 3 soldats agniens : Mio, Taion et Sena. Là encore, nous vous laissons le plaisir de découvrir comment cette rencontre aura lieu, mais la découverte de ces trois nouveaux personnages se fait progressivement, et c’est une nouvelle fois une réussite. Cette équipe de six vous accompagnera donc pendant votre aventure, et on en vient presque à les considérer comme des amis tant leur développement est bien amené.

Par le biais de cutscenes, de confessions autour d’un feu, ou même de dialogues pendant les longues balades sur Aionios, chacun de vos compagnons va se dévoiler en s’exprimant sur les événements, en laissant apparaitre des failles dans leur carapace, ou simplement en faisant part de leurs sentiments. Un excellent travail a donc été fourni par Monolith Soft sur ce point, et nous considérons aujourd’hui que ce casting principal fait partie des meilleurs que nous ayons vu dans un JRPG. Cela reste bien évidemment un avis purement subjectif, mais nous avons vraiment été marqués par les péripéties de cette petite bande, de leur première rencontre jusqu’à l’épilogue. Le reste des personnages n’est pas en reste, avec des antagonistes très réussis qui seront parfois bien plus friables que ce que l’on pourrait penser, alors que d’autres verseront littéralement dans la folie. Pour en finir sur ce sujet des personnages, on apprécie également énormément la direction artistique de ce nouvel épisode. Après un Xenoblade Chronicles 2 qui n’aura pas fait l’unanimité avec son design parfois de mauvais goût, on peut dire que c’est un quasi sans faute ici : que cela soit vos camarades, les gens que vous rencontrerez, vos ennemis ou même le bestiaire, c’est un véritable plaisir pour les yeux. Dans tous les cas, si nous avions le plaisir de découvrir un nouvel épisode un jour, on espère que cette voie sera conservée.

Après le scénario et les personnages, il est temps de rentrer un peu plus dans les détails en ce qui concerne le jeu en lui-même, en particulier son gameplay. Première bonne surprise lors du lancement de votre partie, vous aurez le choix parmi 3 niveaux de difficulté. Pour avoir basculé entre les 3 modes à différentes reprises, puisque le jeu à la bonne idée de vous laisser modifier ce paramètre quand vous le voulez, on peut dire que l’équilibrage est très bon et chaque mode devrait permettre à n’importe qui de progresser à sa guise. Que vous soyez à la recherche d’un gros challenge pendant les combats ou simplement ici pour découvrir le monde et le scénario, vous aurez donc de quoi être satisfait. Le système de combat de Xenoblade Chronicles 3 justement, est une sorte de combinaison des deux premiers épisodes avec tout un tas d’ajouts plus spécifiques. En effet, vous pourrez vous déplacer à votre guise pendant les affrontements, et vous attaquerez automatiquement un ennemi lorsqu’il sera à portée. Ensuite, vous pourrez déclencher des arts, des attaques spéciales qui disposent d’un cooldown spécifique. Pour les arts kévesiens, c’est le temps qui fera office de recharge, alors que les arts agniens vont se recharger lors d’une auto-attaque.

Il y a beaucoup - et quand on dit beaucoup, c’est un euphémisme - d’autres mécaniques à découvrir au fur et à mesure, et Xenoblade Chronicles 3 fait un excellent travail pour amener progressivement de nouvelles aptitudes durant votre progression. Soyons clairs, il faudra un minimum d’investissement pour bien maitriser toutes les subtilités du jeu, mais cela n’a rien de très compliqué et vous ne serez heureusement pas noyé d’informations dès le départ. De plus, des tutoriaux très bien construits seront disponibles à tout moment si vous n’avez pas compris quelque chose, pas de risque donc d’oublier comment déclencher certaines aptitudes. Alors non, nous n’allons pas vous détailler toutes ces mécaniques car nous aurions plutôt besoin de vous préparer un guide complet au lieu d'une review dans notre cas précis, mais en plus des classiques arts, vous pourrez aussi découvrir les arts signature, les feintes, apprendre à vous positionner efficacement, les combos, ou encore comment assigner des tactiques, préparer des attaques ciblées, gérer l’hostilité, utiliser la fusion d’arts, changer de posture, déclencher un enchaînement, utiliser l’interlien, les transformations Ouroboros….Une chose est sûre, le système de combat possède suffisamment de profondeur pour ne pas devenir trop redondant, et on imagine aisément que vous le maitriserez très bien après quelques dizaines d’heures de pratique.

De nombreuses activités seront disponibles en plus du fil rouge représentant la quête principale. Pour vous aider à vous y retrouver, la présence d’une carte était indispensable, et celle-ci va d’ailleurs s’étoffer durant votre progression. Xenoblade Chronicles 3 n’est pas un open world à proprement parler, il faut plutôt le voir comme un monde composé de plusieurs régions reliées entre elles par un temps de chargement, plutôt court d’ailleurs. Cela n’est pas un point faible selon nous, ces zones étant vraiment très vastes, il aurait certainement été impossible de créer un monde aussi grand sans chargement sur Nintendo Switch. Dans toutes ces zones, certaines seront totalement ouvertes, d’autres seront plus semblables à des donjons plus linéaires, mais on remarquera une belle variété dans les décors, et surtout, une verticalité assez impressionnante. En effet, il ne sera pas rare de découvrir des zones au niveau de la terre lorsque votre équipe sera encore peu expérimentée, puis de redécouvrir plus tard des lieux placés bien plus haut au-dessus de votre tête. On alternera donc entre des grandes plaines verdoyantes ou arides avant de découvrir les hauteurs et ses monstres de plus haut niveau. La navigation est donc vraiment satisfaisante, et on apprécie de pouvoir admirer certains panoramas d’une zone déjà traversée depuis un point d’observation haut perché.

Pour rejoindre vos objectifs, vous pourrez, si vous le souhaitez, activer un système de navigation représenté par un trait rouge sur le sol. Ce dernier vous amènera au point indiqué par votre prochaine quête, mais il vous fera passer par le chemin le plus court, et donc pas forcément le moins dangereux. Durant les premières heures, il faudra faire attention aux ennemis que vous pourrez croiser, car certains pourront être bien plus puissants que vous. Au cours de vos balades, vous pourrez trouver tout un tas d’objets qui pourront vous être utiles par la suite pour crafter certains objets, ou pour terminer certaines quêtes. Des conteneurs sont également disposés à certains endroits sur la carte, avec du butin généralement très intéressant à l’intérieur : n’hésitez donc pas à faire un petit détour si vous en voyez un à l’horizon. Parmi les nombreux objets, vous trouverez des accessoires parfois bien cachés ou vous les obtiendrez en terminant une quête, et vous pourrez ensuite les équiper sur vos personnages pour améliorer leurs statistiques ou certaines aptitudes. Même chose pour les gemmes, que vous pourrez créer vous-même avec le loot déjà ramassé ou que vous pourrez acheter chez les marchands des différentes colonies. Vous croiserez également de nombreuses dépouilles de soldats au sol : Noah étant un "passeur d’âme", vous pourrez guider leur âme en jouant un morceau de musique grâce à votre flûte, ce qui améliorera l’affinité avec la colonie à laquelle ces soldats appartenaient.

Il n’y a pas de combats aléatoires dans Xenoblade Chronicles 3, vous verrez donc directement les ennemis se promener sans pour autant venir vous attaquer. Certains sont agressifs et chercheront à vous affronter si vous approchez trop, d’autres sont pacifiques et ne chercheront pas la bagarre. Vous pourrez donc éviter les ennuis si vous le désirez en prenant un autre chemin, et il sera de toute façon vital de le faire dans certains cas. En effet, chaque monstre possède son propre niveau ainsi qu’un type qui sera visible autour de leur indication de niveau : normal, élite, unique et fortuné. Si les monstres normaux ne demandent pas de stratégie particulière pour être vaincus, il sera bien plus difficile de battre un monstre d’élite : même s’ils sont de votre niveau, certains seront particulièrement coriaces, et il faudra donc faire attention à votre équipe lors du combat. Les monstres uniques représentent un challenge encore bien plus corsé : très puissants et généralement dotés d’un maximum de point de vie, la vigilance devra être encore accrue face à ce type d'adversaire, et vous devrez maîtriser au mieux toutes les possibilités qui vous sont offertes pour prendre l’avantage. Enfin, les monstres fortunés sont des monstres normaux mais qui offrent de meilleures récompenses si vous parvenez à les battre. Comme pour les combats, il sera difficile de vous énumérer toutes les activités disponibles dans le jeu, sachez tout de même que nombre d’entre elle seront totalement optionnelles, et vous pourrez donc sans problème vous concentrer uniquement sur la quête principale si vous le souhaitez.

Par contre, vous passerez obligatoirement à côté de certaines choses assez intéressantes. Vous aurez par exemple la possibilité de débloquer des héros en terminant des quêtes spécifiques : ces personnages spéciaux pourront se joindre à votre groupe afin de combattre et voyager avec vous. De nombreux héros pourront être débloqués durant l’aventure mais, comme nous vous le disions, cela fait partie des activités optionnelles du jeu. Libre à vous donc de les chercher ou pas. Cependant, leur déblocage ne sera pas le seul intérêt, chacun de ces héros disposant d’une classe spécifique qui pourra être apprise par n’importe lequel de vos amis. En effet, une classe est attribuée au départ aux différents protagonistes, chacune possédant des particularités au niveau des statistiques classiques (attaque, défense, dextérité etc…), qui les destineront plus à un rôle de DPS, de tank ou de soigneur, mais cela permettra aussi d’apprendre de nouveaux arts que vous pourrez déclencher en combat. En gagnant des combats, vous remporterez des points de classe, qui feront assez logiquement augmenter votre rang de classe. En augmentant ce rang, vous débloquerez de nouveaux arts et autres compétences, jusqu’à maîtriser complètement certaines capacités. Vous pourrez ensuite changer la classe de votre personnage à votre guise parmi celles qui sont disponibles, tout en ayant toujours accès à certains arts maîtrisés dans les autres classes. Ce système très flexible offre beaucoup de possibilités pour construire votre équipe comme bon vous semble, tout en gardant à l’esprit qu’un groupe constitué uniquement de personnages axés sur les dégâts aura peut-être les moyens de terminer un combat rapidement, mais ne sera absolument pas en mesure de se soigner.

Il y a encore beaucoup d’autres choses à découvrir dans Xenoblade Chronicles 3, et si le jeu se veut plutôt généreux en contenu, il garde toutefois la bonne idée de ne pas nous imposer de faire quoi que ce soit. Certaines quêtes annexes n’étant pas forcément très passionnantes, cela devrait donc convenir à ceux qui veulent simplement terminer l’histoire sans fioriture, mais aussi aux complétionnistes acharnés qui ne jurent que par le 100%. Sur ce point, nous avons pu terminer l’histoire principale en 80 heures environ, mais nous avons tout de même pu découvrir pas mal de contenu optionnel et autres quêtes annexes avant d’en voir le bout. On estime donc qu’un joueur faisant le jeu en ligne droite pourrait certainement atteindre le dénouement du jeu en 60 heures environ, ce qui est tout à fait satisfaisant. En revanche, il faudra sans doute dépasser les 100 heures de jeu pour voir la totalité de ce que cet épisode a à offrir en termes de contenu. Enfin, un mode New Game + sera accessible après avoir terminé l'aventure une première fois. Bien sûr, vous y conserverez les progrès de vos personnages avec leurs niveaux et leurs rangs de classe par exemple, même si certaines choses qui doivent être débloquées durant l’histoire ne seront évidemment pas disponible dès le départ.

La partie sonore est, une fois de plus dans une production Monolith Soft, de grande qualité. L’OST est excellente et n’hésite pas à varier les plaisirs en touchant différents styles, et certaines musiques resteront certainement gravées dans votre tête pendant un bon moment. Même chose pour les doublages qui sont globalement excellents, que cela soit en japonais ou en anglais d’ailleurs. On dénombre donc un bon paquet de points positifs au final, mais comme le jeu parfait n’existe pas encore, nous avons tout de même quelques réserves à émettre à différents niveaux. Pour commencer, on imagine parfaitement que ces nombreuses possibilités de gameplay pourront certainement submerger certains joueurs, Xenoblade Chronicles 3 n’étant pas vraiment le genre de jeu que l’on peut laisser dans un coin pour y revenir plus tard en pensant pouvoir tout maîtriser à la perfection. Ensuite, et même si le niveau technique global s’est amélioré depuis Xenoblade Chronicles 2, tout n’est pas sans reproche sur cet aspect. Ainsi, on pourra ressentir des ralentissements en certaines occasions, notamment dans une zone ouverte assez avancée dans l’histoire qui en demande certainement beaucoup au petit Tegra X1 qui anime la Nintendo Switch.

Certaines textures pourront aussi sembler assez grossières parfois, et une nette impression de flou sera visible sur certains arrière-plans. Gardons tout de même à l’esprit que cela ne nous aura pas trop dérangés pendant notre test, le travail d’optimisation étant globalement très satisfaisant. De plus, la DA très colorée dans de nombreuses zones vous fera (un peu) oublier ces quelques problèmes. Ces différents soucis n’auront en tout cas absolument pas terni notre expérience, et même s’il est évident que l’on aimerait pouvoir profiter d’un jeu de ce calibre sur un hardware plus évolué qui permettrait peut-être encore plus de folies, nous avons passé un incroyable moment en compagnie de Noah, Mio et leurs compagnons. On espère désormais que le contenu additionnel prévu pour l’année prochaine sera du même niveau et proposera une intrigue intéressante. Ce qui est sûr, c'est que nous avons particulièrement hâte de découvrir ce que les développeurs ont encore en stock concernant cette histoire, et il va sans dire que nous sommes très impatients de découvrir la prochaine production Monolith Soft.

Verdict


Le meilleur moyen d’être déçu par un jeu, c’est d’y placer beaucoup trop d’attentes et de se laisser envahir par cette fameuse hype, celle qui s’intensifie toujours à l’approche de la date de sortie. Et pour ne rien vous cacher, malgré nos quelques décennies d’expériences diverses et variées avec un nombre incalculable de jeux vidéo (et en particulier de JRPGs), nous avions malheureusement un peu succombé à cette fameuse hype suite à l’annonce de ce nouveau Xenoblade… Et pourtant, notre verdict est limpide : Xenoblade Chronicles 3 aura tout simplement dépassé nos attentes. Le nouveau jeu de Tetsuya Takahashi et de Monolith Soft nous a en effet complètement happés grâce à son scénario, son excellent casting, sa superbe OST, ses personnages charismatiques auxquels nous nous sommes beaucoup attachés durant notre voyage sur Aionios, et beaucoup d’autres choses encore. Bien sûr, tout n’est pas parfait et l’on regrette les quelques soucis techniques que l'on a évoqué ainsi que quelques longueurs sur du contenu purement annexe, mais cela ne suffira pas à revoir notre avis et le faire basculer du côté obscur. Xenoblade Chronicles 3 est l'un des meilleurs JRPGs disponibles sur le marché, une expérience marquante dont nous nous souviendrons longtemps, et il n'y a tout simplement rien d'autre à ajouter.
  • Les plus
  • Le monde d’Aionios est superbe
  • Un casting de très grande qualité
  • Le character design qui fait mouche
  • On s’attache très vite aux personnages
  • L’OST fantastique
  • Le choix du doublage anglais ou japonais
  • L’excellente durée de vie
  • Un scénario sans temps mort
  • Des cinématiques très bien mises en scène
  • Les différents modes de difficulté disponibles
  • La profondeur de jeu et les nombreuses mécaniques de gameplay …
  • Les moins
  • … qui risque cependant d’effrayer certains joueurs
  • Des soucis techniques : ralentissements, textures ou arrière-plans parfois flous
  • Des combats qui surchargent l’écran, gênant la visibilité
  • Certaines quêtes annexes sans intérêt
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 26/07/2022 à 15:38:17
J'ai uniquement regardé la conclusion je reviendrai sur le test plus tard mais juste... vivement !
En réponse à
yipikael
yipikael
Commentaire du 26/07/2022 à 19:22:40
Je pense que je vais faire un magnifique voyage. Vivement fin de semaine !
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 26/07/2022 à 19:40:46
Il arrive à me faire envie, il est fort ce davton...
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 26/07/2022 à 23:18:55
Dommage pour les soucis techniques mais sinon c'est bien la perle attendue. L’accueil semble en plus assez unanime (90% sur metacritics avec 70 reviews). Bonne nouvelle pour la Switch et les fans de JRPG :).
Pour moi c'est mort, c'est un morceau beaucoup trop gros :/.
En réponse à
regal58
regal58
Commentaire du 27/07/2022 à 22:55:56
Super test qui donne envi. Mais mon plus gros problème c’est déjà de trouver le temps de faire le 2… pourquoi le confinement ma fait retombé dans les jrpg je n’ai plus le temps ^^. 
En réponse à
Flash_Runner
Flash_Runner
Commentaire du 29/07/2022 à 11:59:41
Cela remonte à fort longtemps là dernière fois où un J-RPG m'avait autant donné envie d'y jouer. Ou bien est-ce le test qui m'a charmé ?
En réponse à
Blackninja
Blackninja
Commentaire du 29/07/2022 à 14:23:14
Hop! Jeu dans ma Switch Oled 
Sacrée année pour Nintendo  
En réponse à
Wolfstone
Wolfstone
Commentaire du 31/07/2022 à 09:37:00
Je l'ai acheté aussi ! C'est une prouesse pour de la Switch, je trouve. J'ai commencé l'aventure et les musiques sont c'est vrai très belles et bien orchestrées. Cela ajoute à l'ambiance générale qui me plais bien plus que celle du 2e opus qui lorgnait trop vers les nippon-niaiseries. A voir sur la durée et j'espère pouvoir lui consacrer un peu plus de temps durant les vacances, même si elles seront bien chargées !
En réponse à
Bourru
Bourru
Commentaire du 31/07/2022 à 12:34:01
J'au du mal à comprendre l'engouement général. Qu'est ce que c'est fade, générique et répétitif... Il y aucune originalité, aucun souffle. On est tellement loin d'un Xenogears ou de n'importe quel grand RPG de la PS1. Comme tout les Xenoblade, cet épisode est un RPG industriel fabriqué à la chaine auquel il manque la marque des RPG de la grande époque.

Perso je préférerais toujours me refaire un grand classique (et c'est pas le choix qui manque) plutôt qu'un des RPG génériques actuels... Les japonais font encore de très bons jeux mais en terme de RPG, je pense qu'il sont au bout du rouleau.
En réponse à
NeptuneMoods
NeptuneMoods
Commentaire du 31/07/2022 à 16:02:02 En réponse à Bourru
Je peux comprendre ton ressenti, après pour Xenoblade je trouve que la série arrive quand même à se démarquer par ses décors qui donnent un sentiment d'être tout petit face à un monde immense, et par son scénario shonen à twist. 
Mais il est clair que le genre a du mal à se renouveler tant tout à été fait ou dit à la grande époque, que moi j'essaye de rattraper ayant été trop jeune pour l'avoir connu.
Maintenant quand je vois des réussites comme Persona 5, qui certes commence à dater, ou encore Triangle Strategy en début d'année, il y a certes peu de renouvellement mais des exécutions très propres du genre.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
SWITCH
Edité par
Nintendo
Developpé par
Monolith Soft
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • cryoakira

    cryoakira @face2papalocust: Sauf que pour le coup, ce n'est pas de l'exclu. Après, c'est une conséquence prévisible de l'évolution à la con vers le modèle de suscription... (il y a 1 Jour)

  • face2papalocust

    face2papalocust @cryoakira: Tu m'a déjà vu sauter de joie en voyant des deals de ce genre?^^ Je comprends que ca puisse exister mais je ne peux pas cautionner pour autant.Les deals d'exclus peu importe la forme ca pu (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB @Driftwood: C'est vrai, c'est encore moins restrictif. (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood @GTB: à la différence près que ça n'empêche pas un jeu de sortir sur une autre machine. Les joueurs Xbox pourront quand même acheter les titres concernés non ? Enfin sauf s'ils ne jouent que sur GP. (il y a 1 Jour)

  • GTB

    GTB @cryoakira: C'est exactement la même chose en fait ^^. Je vois pas pourquoi cette déclaration fait "polémique". (il y a 1 Jour)

  • MadDemon

    MadDemon @bosozoku: ah ouais quand même !!! 🤭 (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku (je n'ai pas honte :Calembour Team: ) (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a 10 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Nos vidéos de Spider-Man Remastered sur PC

  • Vendredi 12 août 2022
  • davton

GSY Review : Lost in Play

  • Vendredi 12 août 2022
  • Driftwood