10 Premières minutes PC Xbox 360 PS3

Même si nous vous en avions déjà assez longuement parlé lors de sa sortie sur Xbox 360 et PS3, l'arrivée sur PC de Binary Domain est une excellente occasion de revenir sur ce sympathique jeu d'action à la troisième personne. Qualité du portage, maniabilité, plaisir de jeu et atmosphère, Gamersyde revient en détail sur cette première adaptation d'un jeu de la Team Yakuza sur nos bonnes vieilles tours, non sans vous proposer un joli panel de vidéos en 1080p et 60 images par seconde.


Le domaine des dieux ?

S'il ne faut pas attendre de la version PC de Binary Domain une performance visuelle du niveau de Witcher 2 ou Crysis, l'ensemble n'en reste pas moins très agréable à l’œil. La modélisation des différents personnages ne souffre d'aucun reproche et les décors gagnent très largement en netteté grâce à un antialiasing efficace. Quel plaisir donc de voir les robots adverses voler en éclats dans une définition d'image digne de ce nom et sans les effets disgracieux d'un crénelage trop pronnoncé ! On n'échappe cependant pas à quelques petits errements, comme la gestion peu glorieuse du SSAO (même en optant pour la meilleure qualité), ou bien encore cet étrange bug qui touche les surfaces liquides et qui fait apparaître de petits carrés opaques. Pour le reste, on profite d'une animation en 60 images par seconde fluide et confortable, le framerate étant clairement moins mis à mal que sur consoles, même face aux boss les plus imposants. Sans aller jusqu'à crier au génie, ce portage est donc suffisamment propre pour mériter l'attention des joueurs PC qui découvriront là un jeu de qualité à plus d'un titre.


Brousse binaire

Le postulat de départ de Binary Domain est pour le moins ambitieux : dans un futur proche, la cohabitation entre humains et robots se heurte à un problème de taille, l'existence des simulacres, des androïdes si proches de l'homme qu'il est impossible de faire la différence. Ces derniers sont d'ailleurs d'autant plus invisibles qu'eux-mêmes ignorent qu'ils ne sont pas humains, ceci donnant lieu à quelques scènes bien senties comme la fameuse séquence cinématique que SEGA avait dévoilée avant la sortie du jeu en février dernier. Jetée au beau milieu de la jungle urbaine tokyoïte, notre escouade de choc est donc chargée de mettre un terme aux agissements de l'expert en robotique responsable de l'émoi provoqué par la découverte des simulacres. En ne respectant pas la nouvelle convention de Genève et en reniant tous les critères d'éthique internationaux, Yoji Amada devient donc la cible à abattre dans une aventure riche en rebondissements et plutôt bien mise en scène. La thématique choisie étant de plus abordée intelligemment, l'histoire devient vite très immersive, particulièrement en anglais.


Robot mixeur

Compatibilité manette oblige, les sensations de Binary Domain PC sont identiques à son homologue console, ce qui est une bonne nouvelle tant la violence des affrontements contre ces Terminator du pays du soleil levant nous avait déjà séduits. Le jeu alterne les phases où l'équipe choisie par le joueur se fraie un chemin dans les rangs ennemis composés de soldats bipèdes, et celles où l'adversaire prend la forme d'un robot gigantesque armé jusqu'aux boulons. Un rythme plutôt soutenu donc, à peine ralenti par de sympathiques cinématiques, ou encore quelques séquences annexes, comme la conduite (maladroite) d'un jet ski par exemple. Un système d'améliorations (aussi bien pour l'armement que pour les protagonistes eux-mêmes – merci la nanotechnologie) est également de la partie, ce qui donne au jeu un très léger parfum de RPG. Autre tentative d'impliquer plus le joueur, les relations entre les personnages peuvent évoluer en fonction des actions du joueur et de son attitude. Une bonne idée sur le papier mais trop chichement mise en œuvre pour être totalement convaincante. Il en va de même pour le système d'ordre, trop limité par une IA parfois un peu longue à la détente.


Verdict


Malgré quelques petites réserves, Binary Domain mérite réellement qu'on lui laisse sa chance, et ce même si le doublage en français se donne beaucoup de mal pour gâcher quelque peu l'expérience. Non seulement l'univers imaginé est intéressant pour tout amateur de cinéma de science-fiction, mais c'est aussi malheureusement l'un des derniers jeux pensés pour le marché occidental de l'éditeur japonais. Il ne faut pas non plus négliger le fait que la sortie de ce genre de titres sur PC n'est pas monnaie courante et apporte donc un petit vent d'air frais sur une plateforme plus habituée à l'hégémonie des shooters issus de studios "nord américains". On en profite pour inciter aussi les possesseurs de PS3 et de 360 à se laisser tenter, le jeu étant désormais disponible à prix d'ami un peu partout.
Bigquick - Spider_-_-_man
Bigquick
Commentaire du 29/04/2012 à 10:00:55
Merci pour l'avis et les vidéos ^^
Je regarde ça et j'attendrais une p'tite promo Steam pour me le prendre, j'ai déjà tellement de jeux à terminer !
En réponse à
KelolonKiller
KelolonKiller
Commentaire du 29/04/2012 à 10:22:39
Je confirme ce que dis Drift pour le doublage français, j'y ai joué un peu plus d'une heure ce matin et ça fait mal aux oreilles, pour le reste le jeu est bien sympa je n'en attendais rien et je suis agréablement surpris par l'univers très plaisant
En réponse à
Xfab29
Xfab29
Commentaire du 29/04/2012 à 11:33:45
avec quelle config jouez vous actuellement en 1080p 60 fps ? (pour me faire un pc de salon sur le vidéoprojecteur)
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 29/04/2012 à 11:36:10 En réponse à Xfab29
Posté par Xfab29
avec quelle config jouez vous actuellement en 1080p 60 fps ? (pour me faire un pc de salon sur le vidéoprojecteur)
Intel Core i5, OC à 3.20 Ghz, 8 Go de RAM, Windows 7 64, Nvidia Gefore GTX 570. Mais quitte à te faire un PC, tu peux prendre au dessus (ne serait-ce que la GTX 580 si la nouvelle 680 est trop chère) avec un processeur plus rapide. Tu seras tranquille avec les jeux à venir comme ça.
En réponse à
bosozoku - Viré pour faute grave
bosozoku
Commentaire du 29/04/2012 à 13:54:31
J'ai essayé la démo il a quelques jours... c’est vraiment drôle les doubles en plein combat..
"Attention, les "mes chats" arrivent !"
... :D

Sinon, c'est plutôt potable.
En réponse à
zelos
zelos
Commentaire du 29/04/2012 à 15:32:19
c'est un bon jeu en somme et loin d'être mauvais, dommage qu'il a subi son triste sort, sinon, j'espère que cette version PC va sauver la mise, en outre, ce genre de TPS est assez rare sur PC, donc ça serait vraiment dommage de s'en priver.
En réponse à
Djoey154
Djoey154
Commentaire du 29/04/2012 à 17:50:04
Je suis justement en train d'y jouer sur Xbox. Je dois pas être très loin de la fin. C'est sympatoche si vous avez une grande tolérance aux jeux de série B. Ca en devient marrant tellement c'est niais.
En réponse à
virtuahunter
virtuahunter
Commentaire du 30/04/2012 à 19:00:58
L'animation sur console ne m'a pas choqué,mais quand je vois le 60fps,là,d'un coup,je me rends compte de la différence^^"
Bah et j'ai pas encore fait mon second run,tssss ><"
Si on aime l'ambiance et les tps,Binary Domain est une franche réussite en tout cas.Faut en profiter,il n'y aura pas de suite de toute façon...
En réponse à
Wolfstone
Wolfstone
Commentaire du 01/05/2012 à 02:40:53
Franchement, je m'attendais à rien avec ce jeu. Force est de constater qu'il est bien défoulant. Plutôt joli sur PC et de plus les combats de boss sont sympas. Les doublages sont dignes des meilleures séries Z ! Mention spéciale pour le doubleur sudiste, j'étais mort de rire devant mon écran !!! A croire qu'ils l'ont fait exprès ! M'enfin, un bon petit jeu en attendant la bombe A de ce mois ci : Diablo 3.
En réponse à
Xfab29
Xfab29
Commentaire du 01/05/2012 à 08:46:54
merci pour la réponse Drift
En réponse à
KelolonKiller
KelolonKiller
Commentaire du 02/05/2012 à 14:50:32
+ 1 Wolfstone pour le doubleur du sud à se rouler par terre.

Comme toi j'en attendais rien et franchement une bien belle surprise, bien défoulant, action omniprésente (que ce soit les phases en jetski, dans les vehicules, métro etc...), des vrais boss originaux, puis un TPS au Japon avec comme ennemis des robots futuristes ça change
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
X360 PS3
Edité par
SEGA
Developpé par
Ryu ga Gotoku St...
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: increvable.^^ (il y a 18 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku @face2papalocust: Exactement ! [url] (il y a 21 Heures)

  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: c'est trop moi le mec au milieu .^^ (il y a 22 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku Putain, j'oubliais face de pet ! [url] (il y a 23 Heures)

  • Bigquick

    Bigquick @bosozoku: et Miguel aussi. (il y a 1 Jour)

  • face2papalocust

    face2papalocust @bosozoku: eh ouai la liste de toutes les personnes qui en ont marre de toi.:D (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku (xdr, foutu correcteur -pas bof, hein-) (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Horizon: Zero Dawn sur PC

  • Mercredi 5 août 2020
  • Driftwood

GSY Review : Le Revolution Pro Controller 3

  • Mardi 4 août 2020
  • Driftwood

Notre avis sur Grounded

  • Samedi 1 août 2020
  • Driftwood