Gamersyde Xbox 360 PS3

Comme chacun le sait, le début de l'année 2010 sera au moins aussi riche que cette fin d'année en termes de nouveautés. Annoncé pour le 27 avril prochain, Red Dead Redemption fait sans nul doute partie des titres majeurs sur lesquels il faudra compter l'année prochaine. Mercredi dernier, Gamersyde était convié à une présentation exclusive du jeu dans un grand hôtel parisien des Champs Élysées. En voici donc le compte rendu détaillé, et si la lecture s'annonce longue, elle est aussi riche en informations.
MAJ 2: Ajout d'une galerie d'images.

Retour vers le futur

Petit retour en arrière. En mai 2002, Capcom annonce le développement d'un jeu d'action à la troisième personne ayant pour originalité première son contexte historique : le Far West. Malgré l'engouement de la presse et des joueurs pour l'idée, Red Dead Revolver (puisque c'est de lui qu'il s'agit) sera finalement abandonné un an plus tard par les studios de l'éditeur japonais. Heureusement, en juillet 2003, voilà que le jeu ressort des cartons grâce à Rockstar qui récupère la licence des mains de Capcom. Red Dead Revolver sort finalement en juin 2004 sur Xbox et Playstation 2 et propose un jeu sympathique, malgré quelques défauts. L'ambiance très western spaghetti apporte un petit peu de fraicheur dans l'industrie vidéo-ludique et, grâce à des musiques signées Enio Morricone (empruntées à des vieux films méconnus), on s'y croirait presque.

Février 2009, Rockstar annonce Red Dead Redemption, une suite qui n'en est finalement pas vraiment une, puisque, ni le contexte historique (l'histoire se passe 30 ans après les évènements du premier épisode), ni le héros, ne sont les mêmes. À la différence du premier opus récupéré en cours de route, Rockstar a cette fois pu suivre tout le processus de création du jeu. En résulte un titre mélangeant savamment action, exploration et développement du personnage principal. Alors, GTA au pays des Indiens ? Oui, mais pas seulement.

Il était une fois dans l'Ouest

États-Unis, aube du vingtième siècle. L'Ouest sauvage vit ses dernières heures, bientôt rattrapé par la civilisation, la vie moderne et l'industrialisation montante. La conquête de l'Ouest n'est bientôt plus qu'un lointain souvenir, une page de l'histoire américaine est sur le point de se tourner. Un point de départ original pour un scénario qui devrait, comme à l'accoutumée chez l'éditeur américain, faire l'objet du plus grand soin. Le joueur entre dans la peau de John Marston, un ancien hors-la-loi pris malgré lui dans un imbroglio d'évènements qui va l'obliger à traquer ses anciens partenaires. La quête classique de la recherche du salut qui amènera le héros à une éventuelle rédemption.

La présentation a débuté par une séquence où le joueur était laissé complètement libre dans un magnifique environnement désertique. À cheval sous un soleil de plomb, John Marston traverse les grands espaces du sud des États-Unis, ce qui l'amènera à croiser la destinée d'un certain nombre de personnes. L'une des grandes nouveautés dans la structure même du jeu est le fait qu'au gré de ses déplacements, le joueur sera témoin d'évènements aléatoires qui se déclencheront sur son chemin. Un soldat dont les prisonniers viennent de se faire la belle, un paysan attaqué par des bandits ou même maltraité par l'armée mexicaine, un train de voyageurs pris d'assaut ou bien encore un voleur de chevaux qui prétextera avoir besoin d'aide pour mieux vous dérober votre monture si vous avez le malheur de trop vous approcher. Voilà une liste non exhaustive des rencontres que le héros pourra faire et sur lesquelles il pourra décider d'influer s'il lui prend l'envie d'intervenir. Rien n'oblige cependant le joueur de faire quoique ce soit, et il lui sera donc possible de poursuivre tranquillement sa route. Ce type de missions annexes ne se présente donc plus de manière classique dans le sens où, que l'on décide ou pas de s'en mêler, l'évènement en question aura bien lieu. Mais quel intérêt (autre que de s'occuper un peu entre deux missions) pour le joueur ? Tout simplement, faire fluctuer ses barres de respect et de réputation, deux éléments centraux du gameplay de Red Dead Redemption. Ces dernières auront en effet une vraie influence sur le comportement de la population, en permettant par exemple d'obtenir des réductions dans les différentes échoppes, d'avoir accès à un plus grand éventail de missions ou même de se voir défié en duel régulièrement par des as de la gâchette en mal de reconnaissance.

Mon nom est personne

Sachez également que si le joueur se laisse aller à enfreindre la loi, sa tête sera mise à prix et pourra le rester pour toute la durée du jeu. Pour vous donner un exemple concret, lors de la présentation, l'employé de chez Rockstar qui était derrière la manette a décidé de s'attaquer à des soldats de l'armée mexicaine qui venaient fureter un peu trop près d'un groupe de dissidents qui s'étaient réunis en ville. Après s'être couvert le visage de l'immanquable foulard, Marston a donc abattu les soldats avant de s'enfuir au galop pour échapper à ses poursuivants. Dans ce genre de situations, un sigle WANTED apparaît en haut à droite de l'écran et se vide plus moins lentement en fonction de l'habileté du joueur à semer les hommes à sa poursuite. Si une fois à l'abri, on ôte son foulard, le niveau d'alerte se met à descendre encore plus rapidement mais, et c'est là que les choses deviennent intéressantes, le sigle WANTED ne disparaît jamais complètement de l'écran.

Désormais, la ville où vous avez commis l'irréparable enverra régulièrement des hommes sur vos traces, vous obligeant à rester sur vos gardes à chaque instant. Bien sûr, en fonction du nombre de victimes que vous aurez faites, la prime sur votre tête variera, et avec elle le nombre de chasseurs de prime lancés à vos trousses. Heureusement, il est possible de se racheter une conduite et d'obtenir une grâce qui effacera complètement votre ardoise. Pour cela, il faudra par exemple aider un commandant de l'armée à sauver l'un de ses seconds retenu prisonnier dans un des nombreux avant-postes qui parsèment le jeu. Une fois la lettre de pardon obtenue, il faudra impérativement la ramener au shérif le plus proche, sans quoi votre avis de recherche ne sera jamais levé.

What a wonderful world

Red Dead Redemption propose le monde ouvert le plus grand jamais réalisé par Rockstar, rien que ça. Trois grands territoires seront en effet au programme, le tout sans qu'aucun temps de chargement ne vienne entacher l'expérience de jeu : West Elisabeth et New Austin pour les États-Unis et Nuevo Paraiso pour le Mexique (le jeu se déroule le long de la frontière américano-mexicaine). Aussi, vous imaginez bien qu'avec un tel terrain de jeu, les voyages occuperont une grande partie de votre temps (bien qu'il sera possible de voyager rapidement d'un lieu à un autre grâce à divers moyens de transport). Comme dans l'antique Colorado de feu Silmarils, les sauvegardes prendront la forme de campements de fortune qu'il faudra établir au milieu des grandes étendues traversées. Pour ce faire, il faudra au préalable investir dans des kits spéciaux que vous pourrez utiliser à l'endroit de votre choix, en pleine nature hostile. Selon le niveau du kit utilisé, vous pourrez en profiter pour faire le plein de munitions et de provisions. Une fois un camp établi, il le restera pour toute la durée de l'aventure, ce qui veut tout simplement dire qu'il sera possible de l'utiliser pour sauvegarder à chaque fois que vous serez amenés à repasser dans cette zone. On se dit donc que le choix de l'emplacement devra être mûrement réfléchi pour qu'il soit un minimum stratégique.

Qui dit Rockstar dit monde vivant et riche en activités diverses et variées. Et bien sûr, Red Dead Redemption ne semble pas faillir à la règle. Il y aura par exemple de nombreux animaux et, si on n'a pas vraiment voulu nous en dire plus sur les différentes manières d'interagir avec eux, on nous a promis qu'ils tiendraient un rôle important. De là à penser qu'il sera possible de chasser pour survivre, il n'y a qu'un pas que je me garderai bien de franchir. On nous a par contre appris qu'il sera possible de capturer des chevaux sauvages au lasso, puis de les dresser dans le but de les revendre à bon prix. Sachant que, selon la race, les chevaux auront des aptitudes bien différentes (endurance, vitesse, résistance etc), le jeu promet une bonne diversité au niveau des montures disponibles. Et puisque l'on en vient à parler chevaux, sachez que, comme le préconise le proverbe, il sera bon de savoir ménager sa monture. En effet, à trop vouloir pousser votre cheval dans ses derniers retranchements, vous risquez de le voir exprimer son mécontentement, d'abord par quelques coups de tête, et enfin, par une ruade assassine.

Wild Wild West

Mais la faune ne sera pas la seule représentation de l'Ouest sauvage puisqu'il ne sera pas rare de croiser des bandits recherchés. Lors de vos passages en ville, vous pourrez tomber sur un shérif en train d'accrocher un avis de recherche au mur. Libre à vous alors de récupérer l'affiche et de partir à la recherche du hors-la-loi sur le champ. De façon assez classique, vous devrez vous acquitter de cette mission en ramenant votre cible morte ou vive, à condition de penser à ramener une preuve si elle ne vous laisse pas d'autre choix que de l'abattre. En choisissant de ramener le criminel vivant, vous aurez droit à une sorte de jeu dans le jeu puisqu'il vous faudra le trainer à cheval, attaché au bout de votre lasso, en prenant garde à ne pas aller trop vite (à moins de vouloir arriver en ville avec un cadavre au bout du fil...).

Toujours au rang des activités annexes, la chasse au trésor sera elle aussi de la partie. Après avoir découvert (ou acheté) une carte, le joueur devra s'aider des quelques indications y figurant pour découvrir l'endroit où est enterré ledit trésor. Aucune indication sur le radar pour vous aider dans votre quête, aussi, un sens aigu de l'observation est plus que conseillé. Argent, armes, munitions ou même nouvelles cartes au trésor seront au menu pour motiver le joueur. Les villes offriront également un maximum de variété dans les activités proposées avec par exemple celles que l'on pourra trouver dans les fameux saloons : parties de poker ou de Black Jack, bras de fer, simple verre et même moments de détente avec les prostituées locales feront partie des réjouissances nocturnes.

Viva la revolución

Mais, comme je le disais plus haut, Red Dead Redemption a pour ambition première de raconter une véritable histoire, et, qui dit trame scénaristique travaillée, dit missions principales un peu plus scriptées. À la différence de GTA cependant, la construction des missions se veut moins dirigiste et plus ouverte. Dans les faits, cela veut dire qu'on pourra plus facilement se détourner de son objectif principal pour aller vaquer à d'autres occupations.

Nous avons assisté à un exemple de mission avec la classique séquence cinématique d'introduction, dans le plus pur esprit Rockstar. Alors que Marston pénètre à l'intérieur d'une maison, Reyes (un ami mexicain peu pudique) fait de même avec une jeune fille, sur la table de la cuisine par dessus le marché. La représentation assez crue de la scène fera certainement sourciller les esprits les plus puritains, mais le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on aura rarement vu aussi réaliste dans un jeu vidéo.

La mission se décompose ensuite en quatre parties distinctes. Pendant la première, vous devrez conduire un charriot rempli de dynamite jusqu'à un point B, tout en faisant la conversation avec Reyes. Une phase qui n'est pas sans rappeler GTA, mais qui pourra être passée à l'envie pour les plus pressés. Par la suite, Reyes vous demande de placer le charriot à la porte d'un fort que lui et ses amis veulent investir pour soulever le gouvernement mexicain en place. Puisque votre ami l'étalon mexicain ne manque pas d'humour, il allume l'une des mèches votre charriot, vous laissant un temps limité pour atteindre l'entrée du fort (au passage, n'oubliez pas de sauter au bon moment si vous ne voulez pas que le charriot le fasse à votre place avec vous encore à son bord). Vient ensuite une phase plus classique de tir où vous devrez vous frayer un chemin à l'intérieur du fort pour le débarrasser de ses occupants et en particulier de son commandant. Pour finir, vous devrez défendre le fort des assauts extérieurs à l'aide d'un canon de l'armée, une façon explosive de terminer ce crescendo de violence sauce Tex-Mex.

El Dorado ?

Du point de vue strictement technique, le jeu utilise bien sûr le moteur maison de Rockstar, et de fort belle manière. La distance d'affichage est réellement impressionnante et le pop-up agressif de GTA semble d'ores et déjà beaucoup plus discret. Même le désagréable effet de flou n'est plus qu'un mauvais souvenir car beaucoup plus harmonieux désormais. Le jeu comporte bien évidemment un cycle jour/nuit et je dois dire que le travail sur le rendu de la lumière aux différents moments de la journée a non seulement gagné en réalisme, mais également en chaleur grâce à des couleurs beaucoup moins ternes. L'ensemble en devient donc beaucoup plus cohérent et naturel. À ceci s'ajoutent des textures plus qu'honnêtes dans un jeu de cette envergure, le tout enrobé d'un framerate déjà assez solide (plus fluide en pleine nature qu'en ville cependant). Le premier contact visuel avec le jeu est donc assez saisissant et il nous plonge directement dans l'ambiance poussiéreuse des terres hostiles du grand Ouest.

Côté animations, une évolution du moteur Euphoria est à l'œuvre et cela se voit dès le premier coup d'œil. Qu'il s'agisse du cheval (il faut le voir prendre appui sur ses pattes avant pour freiner lorsque celui-ci dévale une pente un peu raide) ou de Marston et de ses ennemis, le résultat est bluffant de réalisme. Impressionnant également de constater l'effet des balles sur les corps de nos adversaires. Selon la zone touchée, ils ne réagiront pas de la même manière et si une balle dans le torse fera par exemple reculer un ennemi, cela ne l'empêchera pas forcément de repartir à l'attaque si la blessure n'a pas été mortelle. Tout cela apporte beaucoup de crédibilité aux différentes situations et, du peu qu'il nous a été donné de voir, les progrès depuis GTA IV sont réels.

Niveau jouabilité, on se gardera bien de dire quoi que ce soit puisque nous n'avons pas été autorisés à toucher à la manette. Si je décide d'en parler malgré tout, c'est parce qu'il me semble que c'est là que reste le gros du travail d'ici la fin du mois d'avril prochain. Difficile d'être catégorique puisque cela pouvait venir de la personne qui était aux commandes, mais il semble que l'on retrouve cette impression de lourdeur propre aux gunfights de GTA IV. Si le héros est clairement moins pataud que Niko dans ses déplacements, la visée manuelle semble encore manquer de précision en l'état actuel des choses. D'après ce qu'il nous a été donné de voir, on est encore bien loin de la rapidité et la précision d'un Uncharted 2 ou d'un Gears of War 2. Le lock automatique (à priori toujours d'actualité) et le mode Dead Eye (sorte de ralenti permettant de tirer en rafales) donneront toujours une alternative efficace aux moins habiles d'entre nous mais on espère vraiment que la visée sera rendue plus dynamique d'ici la sortie. On attendra cependant d'avoir pu nous y essayer nous-mêmes pour être catégoriques.

IMPRESSIONS GÉNÉRALES


Une grosse demi-heure, voilà ce qu'aura duré ce premier contact avec une version récente de développement de Red Dead Redemption. Une demi-heure seulement et pourtant déjà tant de choses à dire. Et pourtant, nous sommes encore bien loin d'avoir eu les réponses à toutes nos questions. On n'ose d'ailleurs même pas imaginer le contenu de la galette à sa sortie si Rockstar parvient à intégrer toutes les bonnes idées qu'ils semblent avoir en tête. Étourdissant ? Certainement. Prometteur ? Il le serait à moins. Avec des environnements variés et une architecture différente selon les villes traversées (et leur situation géographique), des grands espaces à parcourir à cheval (entre autres), un personnage que l'on pourra façonner au fur et à mesure de ses choix, une ambiance terriblement bien rendue grâce notamment à une musique (non définitive) qui flirte entre le jazz et le western, dire que le jeu m'a littéralement emballé serait un doux euphémisme. Si vous avez toujours rêvé de faire claquer vos éperons sur le plancher d'un saloon crasseux ou bien de siffler votre fidèle monture avant de partir au galop dans le soleil couchant tel un cowboy solitaire loin de chez lui, je vous conseille vivement de garder un œil sur le nouveau bébé de Rockstar. Rendez-vous on l'espère très bientôt pour une vraie prise en main du jeu et la confirmation (ou non) de toutes ces bonnes impressions.

Images

  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
  • Red Dead Redemption : <br>La présentation privée - Images
GhostDamon
GhostDamon
Commentaire du 15/12/2009 à 19:06:51
C'est vraiment le gameplay qui me fait peur sur ce jeu... (surtout la rigidité de notre heros).
En réponse à
Galcian
Galcian
Commentaire du 15/12/2009 à 19:06:53
Day one direct.
En réponse à
Kevyn46
Kevyn46
Commentaire du 15/12/2009 à 19:21:08
Ça donne énormément envie quand même. Ont dirait un GTA dans le western et amélioré. En tout cas très bonne preview, day one pour moi aussi.
En réponse à
skiwi - Ranma ½
skiwi
Commentaire du 15/12/2009 à 19:25:12
Ah mais non, mais non mais non, ça a l'air vachement bien, vous auriez pas pu dire qu'il était pourri, ça m'aurait fait faire des économies !
Bon bah voilà, encore un jeu à acheter début 2010, ça promet vraiment et l'ambiance western m'a toujours plu, donc... rah lala, trop de bons jeux et pas assez de temps ! (ni d'argent...)
En réponse à
LeFourbe - Legueudin
LeFourbe
Commentaire du 15/12/2009 à 19:35:34
Quelle maîtrise de l'espagnol !!
En réponse à
Aure04 - Echangiste
Aure04
Commentaire du 15/12/2009 à 19:57:01
Tout ça en ayant vu le jeu une demi heure?! La review va être énorme :D
En tout cas c'est un des jeux que j'attends le plus pour 2010, et cet aperçu du jeu me rend encore plus impatient..
En réponse à
Kratos94
Kratos94
Commentaire du 15/12/2009 à 19:58:00
C'est de la folie début 2010, mon compte en banque va prendre une claque.En tout cas ce red dead s'annonce énorme, j'avais particulièrement apprécié l'opus ps2, la en open world que du bonheur.
En réponse à
sebastin
sebastin
Commentaire du 15/12/2009 à 20:09:44
Bon bah, il passe en tête de mes jeux les plus attendus de 2010.
Merci pour le compte rendu précis.
En réponse à
hpstraits
hpstraits
Commentaire du 15/12/2009 à 20:10:37
clair, achat obligé ! l'ambiance est monstrueuse ! notamment le soir d'orage !
En réponse à
nastyfox
nastyfox
Commentaire du 15/12/2009 à 20:12:47
mais c'est énorme! c'est encore mieux que dans mes rêves :)
et merci pour ce compte rendu clair .
En réponse à
Stephammer
Stephammer
Commentaire du 15/12/2009 à 20:14:43
Et la version de démo tournait sur quelle machine?

Il risque de faire mal ce jeu... Merci pour ce beau plaidoyer Drift.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 15/12/2009 à 20:15:51 En réponse à Stephammer
Il s'agissait de la version 360.
En réponse à
Stephammer
Stephammer
Commentaire du 15/12/2009 à 20:20:40 En réponse à Driftwood
Inferior PS3 detected ^^ Ou vous avez d'autres infos sur celle-ci?
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 15/12/2009 à 20:21:09 En réponse à Stephammer
Rien pour l'instant désolé.
En réponse à
deepbluesea - SLI ou caleçon ?
deepbluesea
Commentaire du 15/12/2009 à 20:27:44
Didon Driftwood, tes qualités rédactionnelles ne cessent de prendre de l'ampleur, texte dense, informatif, imagé et agréable à lire, donc bravo. Aucune info sur une éventuelle version PC à venir ?
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 15/12/2009 à 20:29:11 En réponse à deepbluesea
Non plus, mais j'avoue que je n'ai pas pensé poser la question. À priori, rien n'est encore annoncé.

Merci pour le compliment, c'est sympa et ça fait plaisir. :)
En réponse à
3333
3333
Commentaire du 15/12/2009 à 20:29:17
Ca a l'air gravement excellent tout ça!
Bien le coup des campement-sauvegardes.

Par contre j'avoue que j'ai failli tiquer un peu lorsque j'ai lu "cartes aux trésors qui s'achètent". Argh, mais non pas ça, ça retire 50% du plaisir de la découverte!
Heureusement ça m'a rassuré ensuite de lire que ces derniers n'apparaissent pas sur le radar. Ouf l'honneur est sauf!

Je préfère en effet cette façon de faire, plutôt que celle présente dans AC2, avec ses coffres qui ne sont là que pour faire du remplissage. Pour moi c'est juste une façon d'augmenter artificiellement la durée de vie (alors que celle-ci n'en a pas besoin).
De toute façon l'argent qu'on trouve dans AC2 ne sert à rien, vu le mauvais équilibrage du "système économique".
Désolé pour ce nouveau taclage Onirik, j'ai pas pu m'en empêcher! :p.


Tout cas Read Dead Redemption, ça fait encore un jeu à surveiller de très près dorénavant!
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 15/12/2009 à 20:30:32
Ce message est en mode Boulet Time (TM). Pour l'afficher, cliquez ici
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 15/12/2009 à 20:31:52 En réponse à cryoakira
Euh...

Je sais que le texte est un peu long et que du coup, on s'y perd mais la vidéo et les images du jour dont dans la news ci-dessus. :/
En réponse à
Stephammer
Stephammer
Commentaire du 15/12/2009 à 20:34:44
La vidéo est juste énorme! Il vient de passer en 1er sur ma liste d'attente... Comment font-ils pour créer des ambiances pareilles! Belic avait déjà un sacré charisme mais ce Mister Marston en a deux fois plus. Impressionnant! I love R*
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 15/12/2009 à 20:43:34
C'te CR de malade! Excellent boulot pour un jeu qui s'annonce juste énorme. Vraiment hâte de me plonger dans cette ambiance 8)
En réponse à
lordY
lordY
Commentaire du 15/12/2009 à 20:58:46
Ca serais cool de mettre les prev sur une page complète tres reloud a lire en colonne :/
Sinon j'ai dévoré ton texte, merci beaucoup ! et le jeu à l'air monstrueux oO AHHHHHH moi aussi je suis un CauWWWWWcommentdiiree BoYYY.
En réponse à
Altanyx
Altanyx
Commentaire du 15/12/2009 à 21:03:29
Merci Driftwood pour ce résumé de seulement 30 minutes (sic) !

J'achète, c'est clair et net. Ca me fait penser que je dois finir GTA4 tiens... ^^
En réponse à
Puchu
Puchu
Commentaire du 15/12/2009 à 21:11:26
Excellente preview, bravo.
En réponse à
Game2k
Game2k
Commentaire du 15/12/2009 à 22:14:18
Quel plaisir de te lire, vraiment je suis sincère, tu es très doué. Et en plus c'est pour apporter des choses encore plus belle que ce que j'espérais.
Merci pour ce compte rendu, qui rend mon impatience encore pus grande.
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
X360 PS3
Edité par
Rockstar Games
Developpé par
Rockstar San Diego
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Onirik

    Onirik My bad, le jeu n'est pas sorti... mais je l'ai vu a Micromania... (il y a 14 Heures)

  • Onirik

    Onirik Comment se fait il qu'il n'y ait aucun test de Control alors que le jeu est sort ? (il y a 14 Heures)

  • Jaipur

    Jaipur Oui du coup tu a eu le temps de le fiinir Limbo^^ (il y a 1 Jour)

  • Dazman

    Dazman Limbo j'ai arrêté au bout de 2h et Inside est juste un des meilleurs jeux indé de la gèn. (il y a 1 Jour)

  • bosozoku

    bosozoku @face2papalocust: Hey ! Mon parquet, toi ! [url] (il y a 2 Jours)

  • GTB

    GTB @Bigquick: J'avais déjà beaucoup aimé Limbo...mais Inside c'est du pur chef d'oeuvre. D'une maitrise ahurrissante. Et le dernier morceau est en plus techniquement bluffant. (il y a 2 Jours)

  • Pumba

    Pumba INside c'est le meilleur jeu de 2016 pour moi. Un jeu à l'ambiance hors norme et le degré de finition est parfait. Dans mon top 3 de la gen. (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GC : Le charmant Trifox en vidéo

  • Samedi 24 août 2019
  • Driftwood

Watch_Dogs Legion illustre le RTX

  • Samedi 24 août 2019
  • Driftwood

GC: 28 minutes de Bloodlines 2 en vidéo

  • Vendredi 23 août 2019
  • davton