GSY Review PC PS4 Xbox One

Faire revivre un genre tombé en désuétude nécessite plus que du travail, cela requiert de la passion. Et la passion de Mimimi Games pour la vénérable série d'infiltration tactique Comandos est indéniable. Après avoir fait ses preuves avec l'excellent Shadow Tactics, le petit studio se voit confier les rênes d'une licence majeure du genre pour Desperados III.
Note : Les vidéos arriveront dès que possible.
MAJ : Ajout du replay du live.

Lasso train fidèle

Si aucun de ces titres ou de ces termes ne vous parlent, imaginez vous un Mission : Impossible version cowboy. Comme dans la célèbre série (de la télé et du cinéma), vous suivez un petit groupe de spécialistes aux aptitudes uniques et complémentaires qui doivent collaborer pour atteindre divers objectifs (élimination, libération de prisonniers, enlèvement, fuite, vol…), généralement de la façon la plus discrète possible. Les 16 missions de Desperados III se déroulent dans de vastes zones, peuplées de gardes et parfois de civils, où vous disposerez souvent d'une certaine liberté d'action pour atteindre votre but. Bien que l'on joue en temps réel, passant librement d'un héro à l'autre, le rythme reste lent, nécessitant de véritables phases d'observation et de planification. Quels sont les chemins de rondes des gardes ? Jusqu'où porte leur regard (loin !) ? Qui surveille qui et quand ? Où se cacher et où dissimuler les corps ? Quels éléments de l'environnement permettent de provoquer des accidents ? On se retrouve à chaque fois en face d'un puzzle à résoudre, d'un cadenas à déverrouiller. Il s'agit de trouver le maillon faible qui permet, petit à petit, de desserrer les mailles du filet pour s'infiltrer, faire ce que l'on a faire, et repartir ni vu ni connu. Une gymnastique familière si vous avez déjà joué à Hitman, mais qui dans le cas de Desperados III prend une dimension collective.

Pot de colts

Cooper, héros de la série, se montre suffisamment athlétique pour escalader des murs couverts de lierre, nager ou porter un corps sans problème. Il est très précis au lancer, qu'il s'agisse de pièces pour détourner brièvement l'attention ou de couteau pour tuer silencieusement à distance, et en cas de besoin, ses colts permettent d'éliminer simultanément deux ennemis. Kate préfère se déguiser pour s'infiltrer où bon lui semble, monopoliser l'attention d'une cible, voire l'attirer à l'écart, dans un coin plus tranquille. Ses bouteilles de parfum peuvent aveugler un groupe et son petit revolver se montre efficace à courte portée. À l'inverse, Doc McCoy est un tireur d'élite qui fait mouche à très longue distance. Ses fioles servent à soigner ou empoisonner et il lui suffit de poser sa luxueuse sacoche piégée pour attirer un garde. Par contre, ne comptez pas sur lui pour la trempette, la grimpette et il peine laborieusement pour tirer un corps. Rien à voir avec le massif Hector qui peut porter deux cadavres sans soucis ou éliminer d'un coup de hache les adversaires les plus puissants. Il dispose d'un énorme piège à loup baptisé Bianca et d'un bruyant canon scié dévastateur à courte portée. Enfin, l'agile Isabelle, en bonne sorcière du bayou, possède un sort pour contrôler une personne et un autre permettant de relier deux esprits pour que ce qui arrive à l'un se répercute sur l'autre. Généralement, son poignard en travers du cou.

À Cooper au couteau

Avec un tel éventail d'aptitudes, on pourrait croire que les choses vont être trop faciles, mais il n'en est rien. Dès le mode Moyen, le défi est au rendez-vous. Les gardes se couvrent entre eux, les lignes de vue portent loin, la moindre alerte peut se solder par un game over et chaque niveau introduit de nouveaux éléments. Ici des poules bruyantes, là de la boue qui garde temporairement vos empreintes, des marécages qui décuplent le son de vos pas, le train qui passe à intervalle régulier, les chiens qui sentent à travers les buissons et les murs, les lanternes qui vous rendent visible de très loin dans l'obscurité, sans compter les différents types d'ennemis à gérer... Le jeu se montre sans pitié et parvenir à surmonter ce rapport de force défavorable, à se glisser dans un trou de souris, s'avère particulièrement plaisant. Surtout lorsque l'on utilise l'outil permettant de planifier une action pour chaque personnage, puis de toutes les déclencher simultanément. Presser un bouton et voir 4 ou 5 gardes s'effondrer sans que la moindre alarme ne se déclenche est tout bonnement jouissif. Et non, ne vous inquiétez pas, nous n'avons pas besoin d'un suivi psychologique.

Asimbonanza

Nous parlions plus haut de passion et, si elle se voit dans le soin apporté à la maîtrise des mécaniques de gameplay et au level design, elle va bien au delà. Mimimi a aussi soigné l'ambiance Western, que ce soit au niveau des musiques, des environnements ou des éclairages. Ce troisième opus fait office de prologue, et à défaut d'être originale, l'histoire narrant la rencontre de nos héros s'avère plaisante à suivre, cohérente et accessible, avec un final digne d'un Sergio Leone. Desperados III pense aussi aux détails qui comptent, en vous rappelant de sauvegarder régulièrement (car vous allez échouer souvent, très souvent), en vous permettant d'accélérer le temps (car les rondes sont parfois longues), de faire ressortir les éléments interactifs, en proposant des options visuelles… bref, en pensant "en joueur". Et ce n'est pas si commun croyez-le bien. Cerise sur le gâteau, l'ergonomie du jeu a été parfaitement pensée pour la manette, offrant un confort optimal dans un genre pourtant historiquement lié au combo clavier/souris. C'est évidemment une bonne nouvelle pour les joueurs PS4 et Xbox One, mais même les possesseurs de PC peuvent en profiter s'ils le souhaitent.

GSY Offline

Verdict


Soyons clair, Desperados III fait partie de ces titres qui s'adressent à un public entêté, opiniâtre et légèrement masochiste, mais si vous correspondez au profil, l'expérience est un régal. Les mécaniques sont riches, les niveaux conçus avec une précision d'horloger et l'emballage se montre aussi soigné qu'immersif. S'il n'invente rien, cet opus offre une exécution quasi-irréprochable qui le hisse parmi les références du genre.
  • Les plus
  • Des mécaniques riches et bien huilées
  • Un level design de haute volée
  • La réalisation soignée
  • Le confort de jeu
  • De nombreux défis pour les plus masos
  • Les moins
  • De petits bugs sur Xbox One (avant le dernier patch)
Soda - Tourist Trophy
Soda
Commentaire du 12/06/2020 à 18:21:23
Cool la review, un titre qui promet du challenge, ce qui n'est pas pour me déplaire :) Je me laisserai sûrement tenter par l'aventure mais pas tout de suite, il y a une autre priorité qui arrive dans une semaine...^^
En réponse à
Bigquick - Spider_-_-_man
Bigquick
Commentaire du 12/06/2020 à 18:27:12
Merci pour la review, ça confirme toute les bonnes impressions que j'ai eu sur la démo. J'avais pas de doute vu la grande qualité de Shadow Tactics. ^^
En réponse à
Luffy
Luffy
Commentaire du 12/06/2020 à 19:01:28
Je ne suis pas fan du genre mais là ça donne clairement envie.
Merci pour la review 
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 12/06/2020 à 19:12:00
Merci pour la review.
Ca se joue si bien que ça au pad? J'ai toujours joué aux commandos/Desperados sur pc.
Confort optimal = aussi bien qu'avec un clavier et une souris?
Ce genre de jeux, c'est un peu comme les RTS, on a besoin d'un rapidité et au pad c'est souvent laborieux. Même si c'est optimisé pour le pad vous ne conseillez pas plutôt de le prendre sur pc si on a le choix?
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 12/06/2020 à 19:25:27 En réponse à MadPchhit
Aucun problème au pad. 
En fait, je dirais que dans certaines situations (par exemple lorsque l'on veut passer pile au moment où un garde qui balaye une zone regarde ailleurs) avoir le contrôle direct du personne plutôt que de cliquer pour qu'il bouge, est sans doute plus rapide et précis.
De plus, dans les moments un peu tendus, le système de planification permet de mettre en pause pour décider de ce que l'on veut faire tranquillement, puis de lancer l'action choisie (ou de l'enregistrer pour plus tard) donc aucun soucis.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 12/06/2020 à 19:58:10
Replay du live ajouté à l'article.

Mad, je joue au pad dans le replay et j'explique comment ça fonctionne.
En réponse à
Soda - Tourist Trophy
Soda
Commentaire du 12/06/2020 à 20:42:19
Ah super, la session de rattrapage pour les distraits comme moi qui ne regardent pas l’heure ... :s
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
THQ Nordic
Developpé par
Mimimi Productions
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Dazman

    Dazman @MadDemon: ah ça le patron du resto va s'en souvenir de moi xD (il y a 15 Heures)

  • MadDemon

    MadDemon @Dazman: exposé dans un restaurant c'est pas rare beaucoup de peintre le font... Ok je sors 😊 (il y a 15 Heures)

  • Dazman

    Dazman @Soda: Ho que oui et le but de Choupo j'ai exposé et pourtant j'étais au resto xD (il y a 17 Heures)

  • Ricochette

    Ricochette @bosozoku: oula faut vous mettre à l'ombre et boire beaucoup, de l'eau hein... :) (il y a 18 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku En Fidaz' !! :Dazball: (il y a 19 Heures)

  • Soda

    Soda @Dazman: ;) Tu as du légèrement stresser ^^ (il y a 1 Jour)

  • Dazman

    Dazman On est en demi finale yeeeeeees xD (il y a 1 Jour)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

GSY Review : Horizon: Zero Dawn sur PC

  • Mercredi 5 août 2020
  • Driftwood

GSY Review : Le Revolution Pro Controller 3

  • Mardi 4 août 2020
  • Driftwood