GSY Review PS5 Xbox Series X PC PS4 Xbox One

Voilà bien un titre que l'on n'attendait pas, et pour cause, Shady Parts of Me est sorti de l'ombre à l'occasion des Game Awards pour annoncer une disponibilité immédiate sur PC, PS4 et Xbox One. La bonne nouvelle, c'est que l'arrivée du jeu n'est pas juste une agréable surprise, elle est excellente en tous points, et on vous explique pourquoi à l'intérieur.
Note : Pour que notre couverture soit la plus complète possible, un GSY Offline est également disponible.

GSY Offline

L'ombre d'elle-même

Comment faire quand on est une petite fille de jeu vidéo terrorisée par la lumière, au point que l'on se sent obligée de se cloitrer dans l'ombre ? Eh bien, on demande de l'aide à son ombre justement, l'union faisant la force dans les moments difficiles. Shady Parts of Me nous donne donc le contrôle des deux moitiés d'une même enfant, l'une dans le monde réel en trois dimensions, obligée de fuir la lumière, l'autre coincée sur les murs où elle se projette grâce aux éclairages ambiants, dans un monde en 2D. Une idée brillante qui donne non seulement lieu à des séquences de casse-tête de plus en plus intéressantes à mesure que l'on progresse dans l'aventure, mais également à des effets de mise en scène superbement maîtrisés. Chaque personnage possède ses propres aptitudes, facilitant la coopération au sein d'environnements aux thèmes variés, le tout enrobé dans une histoire suffisamment cryptique pour laisser une bonne part à notre interprétation. Mais pour revenir aux capacités de nos personnages, l'ombre peut par exemple sauter tandis que la petite fille du monde réel est capable de déplacer des caisses pour créer des zones d'ombre, ou au contraire de lumière, pour ouvrir le passage. Dit comme cela, le concept a l'air particulièrement simple d'accès, mais soyez assuré que vous allez tout de même devoir vous triturer les méninges un minimum, et parfois user de la fonction rewind pour rattraper une erreur. Difficile d'entrer dans les détails sans risquer de vous enlever une bonne partie des surprises qui vous attendent, mais Shady Parts of Me n'hésitera pas à renverser vos repères pour vous obliger à entrer dans une autre logique, la sienne.

Si l'utilisation de l'ombre ne manquera pas de rappeler Contrast (du même éditeur), tout est ici tellement mieux orchestré que la comparaison n'a pas lieu d'aller plus loin. Si le fin mot de l'histoire pourra rester assez obscur au moment de conclure l'aventure, la narration est également bien pensée, mélangeant texte qui apparaît à l'image, en restant totalement intégré au décor, conversations entre les deux personnages et même apparition d'une troisième voix (masculine cette fois) dont on ne sait rien. Le monde dans lequel on évolue reflète de façon assez évidente le psyché de l'enfant que l'on dirige, qui cherche à tout prix la sortie, mais une seconde lecture ne sera peut-être pas de trop pour affiner son interprétation de l'histoire. Cela tombe bien car Shady Part of Me inclut des collectibles sous la forme d'oiseaux (d'ombre ou de papier, chacun ne pouvant être récolté que par l'un des deux personnages), dont une bonne partie demande une bonne dose de réflexion supplémentaire pour les obtenir. En plus de permettre de compléter les différents puzzles (un pour chaque acte) visibles dans le menu du jeu, récolter ces oiseaux vous donneront aussi souvent l'occasion d'entendre une nouvelle réplique de l'homme mystérieux qui intervient parfois. Avec ses 7 heures de jeu (à notre compteur du moins), Shady Parts of Me dure juste ce qu'il faut pour ne pas traîner en longueur et proposer une bonne variété de situations, et avec son approche visuelle assez unique, il n'y a vraiment pas de quoi bouder son plaisir.

Matthieu Shady

Outre ses puzzles malins et inventifs, Shady Parts of Me se démarque aussi nettement par son approche visuelle, qui lorgne du côté de la bande dessinée. L'aspect crayonné des décors en 3D est une franche réussite, tout comme la texture papier des murs sur lesquels on évolue en tant qu'ombre. Il se dégage une telle cohérence de l'ensemble que l'on est rapidement happé par cet univers étrange et hypnotique. Le soin apporté à l'esthétique se retrouve aussi dans la mise en scène de certaines séquences, quand le décor s'anime ou que les jeux d'ombre et de lumière se mettent en place. Un train qui renverse un château de carte, dont les ombres deviennent des plateformes, un dragon dont il faut éviter les attaques, un décor qui se transforme sous nos yeux par un bel effet de morphing, tout participe à l'émerveillement lors de la découverte de ces moments uniques. L'ambiance sonore se veut, elle, assez planante et relaxante la plupart du temps, ce qui donne évidemment son ambiance si particulière au titre, mais comme souvent dans les jeux du genre, la bande originale pourra parfois sembler légèrement redondante quand on se met à buter sur une énigme un peu trop longtemps. En dehors de cela, nous avons trouvé la musique parfaitement adaptée, avec une qualité de son qui a aussi grandement participé à notre immersion dans ce monde étrange.

Nous étions en revanche un peu plus circonspects concernant le doublage, que nous avons tout d’abord découvert en anglais. Pour bien marquer la différence entre les deux moitiés du personnage, la voix de l'enfant est assez différente de celle de son ombre, mais elle nous a semblé très exagérée, presque irritante, comme si la volonté du studio était justement de la rendre désagréable. Un point de détail qui ne va évidemment pas gâcher l'expérience globale pour le public anglophone, mais nous voulions tout de même l'évoquer. À notre grande surprise, le jeu dispose heureusement d'une version française entièrement doublée qui nous a, elle, totalement convaincus. La voix de la petite est beaucoup moins caricaturale, donc plus naturelle au final, et la narration devient dès lors bien plus percutante. Shady Parts of Me a beau ne pas être le titre le plus bavard de cette fin d'année, on félicite Focus d'avoir inclus cette VF dans un jeu de ce genre, qui n'en propose pas toujours. Quand on sait que l'éditeur français nous a gratifié de l'une des meilleures versions françaises de ces dernières années avec A Plague Tale: Innocence, on se dit qu'il faudrait vraiment qu'il se donne cette peine de le faire pour chaque jeu où la narration fait partie intégrante de l'expérience. Développé par une petite équipe de 8 personnes qui se présentent comme des débutants dans une industrie qu'elles découvrent depuis 3 ans, Shady Parts of Me est un premier essai très prometteur que l'on vous recommande chaudement.

Verdict


Vous l'avez compris, Shady Parts of Me est un énorme coup de cœur, de ceux qui arrivent sans crier gare et qui méritent largement que l'on s'y intéresse sans plus attendre. Le jeu des petits Français du studio Douze-Dixièmes nous a transporté du début à la fin, nous faisant lâcher des "ah" de satisfaction tout au long des 7 heures qui nous ont été nécessaires pour atteindre son générique de fin. Non content d'être une réussite en termes de mécaniques de jeu, de level design et de mise en scène, ce puzzle game artsy n'oublie pas de frapper fort visuellement grâce à une esthétique que l'on qualifiera tout simplement de parfaite. L'expérience nous a tellement emballés que nous n'avons finalement rien à lui reprocher. Les deux personnages répondent au doigt et à l'œil, le gameplay est très bien pensé, avec une difficulté bien dosée qui augmente régulièrement pour tenir le joueur en haleine. Seule l'une des voix de la version anglaise nous a quelque peu déçus, mais comme le jeu dispose d'une excellente VF, on ne peut même pas le retenir contre lui dans les points négatifs. Pas que l'absence d'un doublage dans notre langue aurait réussi à ternir notre enthousiasme pour autant, mais s'il fallait citer un défaut du titre, ce serait sans doute celui-là. Shady Parts of Me mérite donc amplement d'entrer dans la lumière comme Braid ou Limbo avant lui, avec un style certes différent, un brin plus accessible peut-être, mais tout aussi pertinent.
  • Les plus
  • Inventif, malin et bien pensé
  • Direction artistique incroyable
  • Mise en scène géniale
  • Bande originale planante
  • Un doublage français de qualité
  • Il arrive sans prévenir et il est excellent
  • Les moins
  • Il va faire moins parler de lui que Cyberpunk
eskyves - n comme noob
eskyves
Commentaire du 11/12/2020 à 08:54:10
Tu as éveillé ma curiosité, je pense que je vais tester ça ce soir!
En réponse à
MadPchhit
MadPchhit
Commentaire du 11/12/2020 à 10:09:37
Il m'a bien donné envie pendant les VGA, et votre review a définitivement confirmé mon ressenti.
Merci pour cette review surprise.
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/12/2020 à 11:11:41
Mais oui, on l'avait oublié celui là! Review tellement communicative que hop Shady est dans le panier.
En réponse à
elbourreau
elbourreau
Commentaire du 11/12/2020 à 12:22:32
Adjugé. Je craque. MErci GSY pour le test!
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 12/12/2020 à 18:38:05
Vu les vidéos et le GSY Offline. J'ai bien fait de le prendre, je pense que ça va beaucoup me plaire! La DA est superbe, il y a vraiment de la recherche de mise en scène et les énigmes ont l'air cool. Et effectivement t'es pas le seul à avoir aimé; le jeu est très bien reçu par la critique.

Call of The Sea, Alba, Shady et dans quelques jours Disco Elysium vf. C'est chaud de suivre!
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
Focus Home Inter...
Developpé par
Douze Dixièmes
Patreon

173 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • GTB

    GTB @Driftwood: Ah merde. Bon on va peut-être attendre quelques patches. (il y a 3 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood @GTB: nope, et vu comment le jeu stutter, je n'ai pas du tout envie d'y jouer. ^^ (il y a 3 Jours)

  • GTB

    GTB @ la Team: Avez-vous recu un code pour Maquette? Des petites impressions prévues? (il y a 3 Jours)

  • Ricochette

    Ricochette @GTB: OK merci (il y a 4 Jours)

  • GTB

    GTB @Ricochette: Nope. On sait juste que c'est le 24 aout sur PS4/PS5/PC. Le reste "plus tard". (il y a 4 Jours)

  • Ricochette

    Ricochette @GTB: on sait combien de temps tiens l'exclu de Kena ? (il y a 4 Jours)

  • GTB

    GTB @atN: Si c'est du 8h c'est pas si court :p (pour moi). Quoiqu'il en soit ça reste une bonne nouvelle ^^. (il y a 4 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood L'annonce n'a pas l'air de passionner grand monde mais on rappelle que l'on sera en direct sur Hitman 3 à 21h00 pour 45 minutes de présentation du dernier volet de la trilogie. (il y a 6 Semaines)

  • Driftwood

    Driftwood Live ce soir 27 novembre pour présenter Immortals Fenyx Rising (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Attention à l'avalanche de contenu dès 12h00, ça va piquer. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Live pour Astro's Playroom tout à l'heure dès 16h15. On devrait aussi être en direct ce soir sur le nouvel AC. Plus d'infos dès que possible. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Monster Steel Titans 2 en vidéo maison

  • Lundi 1 mars 2021
  • Driftwood

Vidéo 4K de la démo d'Outriders sur Xbox Series X

  • Vendredi 26 février 2021
  • davton

GSY Review : Bravely Default II

  • Jeudi 25 février 2021
  • davton