GSY Review PS4

Après Dear Esther et Amnesia: Machine for Pigs, la suite du jeu de Frictional Games, The Chinese Room revient avec Everybody's Gone to the Rapture, sur Playstation 4 cette fois. Pour ceux qui connaissent déjà leurs précédentes productions, pas de réelle surprise sur le contenu, mais pour les autres, nous vous invitons à l'intérieur pour découvrir ce que réserve ce titre particulièrement contemplatif.
Note : Comme d'habitude, review garantie sans le moindre spoiler, puisque nous n'abordons jamais l'intrigue du jeu dans l'article.
MAJ : Ajout de deux vidéos d'analyse de framerate pour comprendre les problèmes de fluidité du jeu.

Rapture the Flag

Les premiers pas dans Everybody's Gone to the Rapture ont quelque chose d'assez déstabilisant et déroutant. Lâché sans la moindre indication près d'une petite bourgade anglaise, le joueur va rapidement découvrir qu'il s'y passe des choses étranges, conséquence d'évènements que l'on devine tragiques. Des apparitions spectrales ponctuent en effet l'avancée dans ce village d'apparence paisible, qui prend la forme d'un monde ouvert dans lequel il va nous falloir errer à la recherche de réponses. D'abord simples prénoms parmi tant d'autres, les échos de lumière croisés finissent par devenir de plus en plus familiers, au point que l'on parvient petit à petit à s'attacher à leur histoire en reliant les points narratifs qui les unissent. Couples, familles, médecin ou prêtre, chacun de ces êtres disparus révèlera un pan de son passé par l'intermédiaire de brèves scènes de dialogue qu'il faudra chasser tout au long de l'aventure. C'est par ce biais que les développeurs permettent au joueur de capturer toute l'essence scénaristique du jeu, puisque ne vous y trompez pas, Everybody's Gone to the Rapture est bel et bien une pure expérience narrative, au même titre que Dear Esther avant lui.

Chaque zone de la bourgade vous permettra de rencontrer l'un de ses habitants en particulier, et de le suivre - littéralement - dans les rues et chemins de ce village plus vrai que nature, dans le but de découvrir ce qui lui est arrivé. Le principe est donc aussi simple qu'obscur pour le nouvel arrivant : explorer le monde en se laissant guider (ou non, car après tout, vous y être libre) par une boule de lumière représentant ce villageois disparu. Une fois que vous aurez découvert tout ce qui se rattache à cet habitant, la nuit s'abattra sur les environs pour mieux vous guider vers votre prochaine rencontre. Monde ouvert oblige, il est cependant tout à fait possible de ne pas terminer l'arc de l'un des personnages rencontrés en poursuivant son chemin, d'autant plus qu'encore une fois, rien ne nous est expliqué au départ. Libéré de toutes contraintes, vous ne découvrirez donc pas l'histoire dans un ordre obligatoirement chronologique, mais The Chinese Room parvient néanmoins à dérouler le fil de son scénario sans que l'on se sente jamais perdu. Les liens entre les personnages deviennent de plus en plus évidents, et la sombre vérité sur les évènements passés lève son voile au fur et à mesure des révélations.

Anti-Gone

À ce stade de la review, il convient de préciser que malgré quatre heures acharnées passées à arpenter le monde de Everybody's Gone to the Rapture, nous n'avons pas encore réussi à en atteindre le dénouement. Il faut dire que, comme vous vous en doutez, nous prenons notre temps pour fouiller chaque recoin de la bourgade, à la recherche des échos de lumière et des radios qui révèlent également des bribes de l'histoire. Si l'on peut d'abord penser que la zone de jeu est assez limitée, il n'en est rien, et très vite, on ne sait plus où donner de la tête et on se prend même à avoir le tournis en découvrant les nombreux chemins et connexions qui relient les zones entre elles. Une construction très organique qui ancre encore plus le village et ses environs dans la réalité. Bien sûr, malgré une réelle liberté de mouvement, la progression reste finalement linéaire, mais pour l'amateur d'exploration, croyez bien qu'il n'y a pas matière à être déçu. Il faudra néanmoins accepter le rythme particulièrement lent dicté par le game design. En effet, impossible de se dépêcher dans Everybody's Gone to the Rapture, puisque l'allure du mystérieux personnage principal est particulièrement lente. Un choix qui pourra clairement en agacer certains, mais qui invite à s'imprégner du monde qui nous entoure.

Autre raison potentielle de se détourner de Everybody's Gone to the Rapture, son orientation très particulière qui le destine essentiellement aux joueurs qui ne craignent pas les expériences au gameplay limité. Dear Esther consistait simplement à suivre une ligne droite pour découvrir les longs monologues du héros, et si ici l'exploration libre est de mise et change radicalement la donne, le nouveau titre de The Chinese Room suit finalement la même philosophie. Les seules réelles interactions "physiques" avec le monde se limitent à pouvoir ouvrir certaines portes ou allumer les postes de radio/télévision. Certaines auras de lumière demandent également de trouver la bonne fréquence pour assister à la conversation, ce qui implique d'utiliser la fonction gyroscopique du DualShock 4. En dehors de cela, il s'agira uniquement d'arpenter le monde en y observant les nombreux détails, un voyage parfois quasi touristique ponctué de courtes interventions de l'envoûtante bande originale du jeu. Et c'est bien le mot que l'on retiendra en jouant à Everybody's Gone to the Rapture, envoûtant. Hypnotisés que nous avons été par l'univers et les évènements que nous avons pu découvrir jusqu'à maintenant, il aura fallu une volonté de fer pour quitter le jeu à 4 heures du matin hier pour espérer glaner quelques heures de sommeil réparatrices avant d'attaquer la critique ce matin.

Verdict


Si Everybody's Gone to the Rapture ne s'adresse pas à tous les types de joueurs, il parlera sans nul doute à un large public avide d'expériences narratives posées. L'immersion dans le monde de The Chinese Room nécessite d'en accepter les règles, à savoir un rythme lent où la contemplation règne en maître et où le gameplay se limite à sa plus simple expression. À condition d'adhérer à ce parti pris, l'univers dépeint dans ici vous happera pour ne plus vous lâcher jusqu'à la fin. Avec une durée de vie que nous estimons entre 4 et 6 heures, certains finiront peut-être par trouver le temps un peu long. Pour les autres, ils pourront être fiers de clamer haut et fort avec leur plus bel accent anglais : I too have Gone to the Rapture.
  • Les plus
  • Visuellement réussi
  • Atmosphère
  • Bande son
  • Flâner dans la campagne anglaise
  • Une expérience à vivre
  • Les moins
  • Gameplay limité
  • Un rythme lent qui pourra déplaire
  • Quelques soucis techniques
Kaiserstark
Kaiserstark
Commentaire du 10/08/2015 à 15:36:33
Merci pour ta review Drift qui donne vraiment très envie de plonger dans cette univers.
En tous cas il fera partie des jeux que je me prendrais quand j'aurais une PS4.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 10/08/2015 à 16:42:54
Plutôt déçu pour ma part, d'une part à cause des déplacements hyper lent, d'autre part à cause du dénouement qui finalement ne m'a pas apporté un sentiment de "closure".
Ce n'est pas dénué de poésie mais je garde une impression de "tout ça pour ça". Et c'est d'autant plus frustrant qu'en terme d'immersion, le jeu fait vraiment très fort.
En réponse à
elfilgar
elfilgar
Commentaire du 10/08/2015 à 18:44:02
Omg le jeux tourne a 15 fps ou quoi la :(
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 10/08/2015 à 18:46:59 En réponse à elfilgar
Comme quoi ça sert de faire des vidéos d'analyse du framerate. :p
En réponse à
guts_o - Chauffeur de salle
guts_o
Commentaire du 10/08/2015 à 20:02:14
C'est bien ma came. :)
En réponse à
Amo
Amo
Commentaire du 10/08/2015 à 22:01:13
Ça a l'air très très chouette ! La review donne vraiment envie Driftwood !
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/08/2015 à 00:10:00
Et bien c'est pas mal tout ça. Beau, très cohérent/réaliste, envoutant...juste un peu dommage pour le final pas à la hauteur selon cryo. Pour une expérience narration/immersive comme celle-là c'est con de se rater sur ce point. A voir ce que d'autre penseront de cette fin.

Je vais voir les vidéos pour m'imprégner de tout ça :p.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 11/08/2015 à 14:28:17 En réponse à GTB
Pour certains, le voyage comptera plus que la destination ^^
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/08/2015 à 14:45:35 En réponse à cryoakira
Je me méfie de cette approche depuis Lost, le voyage compte néanmoins la destination ne doit pas gâcher ce voyage :p.
En réponse à
Aure04 - Echangiste
Aure04
Commentaire du 11/08/2015 à 15:11:17
On peut courir en maintenant R2 assez longtemps.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 11/08/2015 à 15:26:47 En réponse à Aure04
Oui, ils viennent de l'annoncer, en expliquant qu'ils n'avaient pas eu le temps de l'indiquer dans le jeu. Maintenant, j'ai essayé et en effet, on va un peu plus vite. En gros, on passe de la tortue arthritique à la tortue. Je crois que je marche plus vite (dans la vie réelle) que le perso ne court...
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/08/2015 à 15:41:14
cryo> D'après les déplacements sur ces vidéos -donc sans courir- on est sur un type de marche réaliste. Habituellement les persos dans les jeux se déplacent bien plus vite que la normale -pour éviter cet effet 2 à l'heure justement-.

Bon l'ambiance et les environnements sont vraiment sublimes. Pour le framerate c'est étrange, il est globalement autour des 30 et pourtant j'ai une impression de galère continue.
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 11/08/2015 à 15:55:11 En réponse à Aure04
Posté par Aure04
On peut courir en maintenant R2 assez longtemps.
Ah bah personne n'est au courant. :D

Les tests disent souvent que le personnage ne peut pas courir, les devs auraient pu l'indiquer quelque part... Comme L2 qui sert à interagir (comme X) et qui rend la navigation plus simple.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 11/08/2015 à 16:37:46 En réponse à GTB
Moi, je trouve les déplacements généralement crédible. Tu pousses un peu le stick, tu marches. Tu pousses le stick à fond, tu trottines. Tu "cliques", tu sprintes. L'important pour moi, c'est de laisser le choix au joueur parce que même une expérience aussi narrative et contemplative que Rapture reste une œuvre interactive.
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 11/08/2015 à 17:12:12 En réponse à cryoakira
Je suis d'accord sur le fait que c'est mieux d'adopter ce choix là.
En réponse à
cryoakira
cryoakira
Commentaire du 12/08/2015 à 13:00:15
Tiens, la vidéo qui explique et chronomètre la "course". C'est dommage, le gars ne déclenche pas le compteur à partir du moment où il appuie sur le bouton...
https://www.youtube.com/watch?v=nma8LKQJS2Y
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 12/08/2015 à 14:12:13
En cours de dowload, entre vos vidéos et 1-2 Twich je me suis décidé :)
En réponse à
Aure04 - Echangiste
Aure04
Commentaire du 14/08/2015 à 21:46:25
C'est du caviar pour les yeux et les oreilles ce jeu là.
En réponse à
Aure04 - Echangiste
Aure04
Commentaire du 15/08/2015 à 16:28:35
Pfiou, qu'est-ce que c'était bon !
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4
Edité par
Sony Computer En...
Developpé par
The Chinese Room
Patreon

135 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda @Bigquick: :s (il y a 10 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @Bigquick: :( (il y a 11 Heures)

  • Bigquick

    Bigquick Star Wars Jedi Survivor est repoussé au 28 avril. (il y a 11 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood @Driftwood: mais pas de VF audio, que de la VOSTFR. :'( (il y a 12 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Le nouveau Soldats Inconnus est dispo sur Netflix. :) (il y a 12 Heures)

  • GTB

    GTB (Hi-fi rush qui se vend bien mieux que Forspoken sur steam. Square doit l'avoir mauvaise) (il y a 12 Heures)

  • GTB

    GTB @face2papalocust: Et un mari. Clair que c'est bien trop tôt :/. Encore le cancer... (il y a 12 Heures)

  • Driftwood

    Driftwood Il est de nouveau possible de télécharger les vidéos sur le site. Désolé pour le mois et demi de panne. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Retrouvez notre review de Rift Apart dès 16h00 aujourd'hui, mais en attendant Guilty Gear -Strive- est en vedette en home ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le live commence d'ici 30 minutes, voici le lien GSY [url] et celui de Twitch [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Nouveau live sur Returnal à 14h30 aujourd'hui. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream via Twitch, ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Le stream maison ce sera ici : [url] (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 17h00 pour un direct de 40 minutes sur Returnal (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Notre vidéo PS5 de Dead Space

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • Driftwood

Notre vidéo PC de Hi-Fi RUSH

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • Driftwood

Notre vidéo Switch de Chained Echoes

  • Vendredi 27 janvier 2023
  • davton