GSY Review PS4 PC

Dès son annonce en septembre 2015, Firewatch avait su nous captiver par sa direction artistique maîtrisée et son sujet original. Un an et demi plus tard, après avoir terminé cette aventure narrative très immersive, nous pouvons dire que nous ne nous serons pas trompés. Toute la problématique est maintenant de vous expliquer pourquoi, malgré une durée de vie modeste (quasi 5 heures en ce qui nous concerne), l'expérience vaut largement la peine d'être vécue, tout en évitant de vous en dévoiler trop. Après Unravel, autre jeu coup de cœur que nous attendions de pied ferme, voici donc la review du tout premier titre de Campo Santo.

À propos d'Henry

Tout commence par une séquence d'introduction narrative alternant passages textuels et séquences de jeu où le personnage avance sur un sentier forestier. C'est par le biais de ces quelques petites phrases affichées que l'on comprend les raisons qui ont poussé Henry à accepter ce travail saisonnier de vigie-feu à Two Forks, dans un parc du Wyoming. Il vous sera parfois demandé de faire certains choix pour façonner le passé de cet homme marqué par la vie, une manière subtile d'impliquer le joueur émotionnellement dès le début de l'aventure, sans pour autant user d'artifices grossiers. Entrecoupés par des extraits de la longue randonnée qui le conduira jusqu'à sa petite cabane haut perchée de vigie, ces morceaux de narration écrits manient habilement les mots pour construire une vie entière et en justifier les cicatrices indélébiles. Une entrée en matière qui marque autant par la beauté des paysages entraperçus que par la solitude qui pèse de plus en plus sur les épaules de ce monsieur Tout-le-monde en proie à des démons que tout en chacun redoute plus ou moins. Puisqu'il est hors de question de vous dévoiler le passé d'Henry, vous n'en apprendrez rien de plus ici, mais sachez que Firewatch est un titre qui s'appuie à la fois sur la force de la nature au sens propre, mais aussi sur celle de la nature humaine, au centre de toutes les attentions par le truchement de la relation entre Henry et sa patronne Delilah.

Watch_Logs

Firewatch est en effet une aventure essentiellement narrative (en anglais uniquement pour le moment, mais le studio travaille sur des sous-titres français), où le seul contact avec le monde des hommes se fera grâce à la présence (vocale uniquement) de la jeune femme, en contact radio permanent avec Henry. En poste dans une tour d'observation située à quelques kilomètres de la vôtre et visible pendant toute l'aventure sur les hauteurs à plusieurs kilomètres de Two Rocks, Delilah sera à la fois le guide et la planche de salut du personnage principal qui aspirait pourtant à la quiétude solitaire de cette retraite forcée au beau milieu des forêts du Wyoming. Le système de conversation est particulièrement simple et bien pensé. La gâchette gauche permet d'enclencher la radio que l'on transporte en permanence et de choisir un sujet à aborder. Il peut s'agit d'un élément du décor que l'on signale et qui va lancer une discussion plus ou moins longue, ou bien du choix d'une réponse parmi plusieurs quand on est en interaction avec Delilah. Le passage d'une réplique à l'autre se fait d'ailleurs tout aussi naturellement en utilisant la gâchette droite, qui sert par ailleurs à interagir avec le monde qui vous entoure dans les phases d'exploration. À noter que les silences ont aussi leur importance, et qu'il est toujours possible de ne rien répondre au bout du temps imparti.

Bien sûr, en complément des phases de dialogue, Firewatch nous emmène dans de longues marches au beau milieu d'une nature absolument sublimée par le moteur graphique utilisé (Unity) et la direction artistique choisie. Vous le constaterez vous-même via nos deux vidéos dès demain (pas question de vous en montrer trop), le jeu de Campo Santo est absolument magnifique à bien des égards, et si ce n'est quelques petites chutes de framerate potentiellement dues au streaming de la map, rien ne vient parasiter l'expérience sur PC (nous n'avons pas eu l'occasion d'essayer la version PS4 qui tourne, elle, à 30 fps). Tous les paysages croisés appellent à la contemplation, et nous ne saurions trop vous conseiller de bien prendre votre temps pour admirer les environnements et vous imprégner de tout ce qu'ils dégagent. L'utilisation maline de textures tout en aplats de couleurs alliée au visuel très cartoon n'enlève rien au grand réalisme de la zone que doit arpenter Henry pour protéger la nature environnante des débuts de feu. Monde ouvert segmenté en différentes zones, le terrain sur lequel vous évoluerez gagnera en taille au fur et à mesure de votre progression, quand vous obtiendrez de nouveaux outils pour descendre en rappel ou bien couper des troncs d'arbre pour franchir des ravins.

À l'aise braise

Munis d'une carte et d'une boussole, Henry et le joueur devront tout d'abord apprendre à connaître les lieux et à s'y repérer pour y évoluer naturellement. Que les plus têtes-en-l'air se rassurent, on se perd rarement dans le monde de Firewatch, mais certains lieux demanderont néanmoins de se servir de la carte et de fouiller un peu pour en trouver l'accès. Réalisme oblige, la zone arpentée n'atteint pas la taille des gros open world auxquels nous sommes habitués, mais le jeu de Campo Santo n'étant absolument pas axé survie, il aurait été bien étonnant de voir une vigie-feu parcourir des centaines de kilomètres autour de son poste d'observation. On repasse donc à plusieurs occasions par les mêmes chemins, mais il s'agit la plupart du temps d'atteindre de nouveaux coins encore inexplorés pour les besoins du scénario. Comme Henry, on finit donc par s’approprier peu à peu l'espace qui nous entoure, jusqu'à ce qu'il devienne totalement familier en dépit des changements d'ambiance liés aux heures où on y passe ou aux événements qui se produisent. Les mécaniques d'exploration restent très simples du début à la fin, avec des caches de matériel à découvrir qui renferment parfois des messages ou des objets divers, ou bien des objectifs à remplir (majoritairement, un endroit à atteindre pour y constater quelque chose). La découverte d'un appareil photo jetable (l'histoire se passe en 1989) vous donnera l'occasion d'immortaliser certaines vues pour un nombre restreints de clichés. À noter d'ailleurs que ceux-ci réservent deux petites surprises sympathiques (et plutôt bien vues) à la fin de l'aventure sur PC (une seule sur PS4).

Verdict


On espérait ne pas être déçus, Firewatch est bien une jolie réussite narrative et artistique dont le seul défaut est sans doute que son aventure se termine un peu trop tôt. Basé sur des mécaniques d'exploration simples mais prenantes et un système de conversation fluide et très naturel, le jeu de Campo Santo vous transportera dans un voyage mémorable qui vous donnera immanquablement l'envie d'y revenir pour en découvrir les petites escales manquées. Si on débloquera bien tous les succès/trophées en une seule partie, on ne verra l'ensemble du jeu et de ses possibilités relationnelles qu'à la condition d'y revenir après le générique de fin. Une invitation difficile à refuser, même si l'on vous conseille fortement de prendre votre temps et de savourer chaque minute passée dans les grandes étendues naturelles du Wyoming. Quand on sait que la fleur symbolique de cet état de l'ouest américain est le pinceau indien, on se dit que les développeurs californiens de Campo Santo ont réalisé là un bien joli tableau pour rendre hommage à celles et ceux qui surveillent tout notre patrimoine naturel. Des anonymes aux parcours variés que la vie a plus ou moins égratignés, comme Henry et Delilah finalement.
  • Les plus
  • Visuellement somptueux
  • La bande son (bruitages, musiques, voix)
  • Dépaysant
  • Mélancolique
  • L'histoire, ou plutôt les histoires
  • La relation entre Henry et Delilah
  • L'appareil photo
  • Le générique de fin
  • L'idée originale (et pragmatique) des développeurs à la fin du jeu (PC)
  • Les moins
  • On en voudrait plus
  • Quelques petites chutes de framerate sporadiques (PC)
  • Assez bonne maîtrise de l'anglais conseillée en attendant la traduction
SweeneyTodd - Undercover Modocop
SweeneyTodd
Commentaire du 08/02/2016 à 19:12:58
Ça donne envie, une fois de plus. Je vais patienter pour les sous-titres français avant de sauter le pas !
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 08/02/2016 à 19:31:35
Jamais entendu parler de ce jeu. Faut que je regarde des videos.
En réponse à
guts_o - Chauffeur de salle
guts_o
Commentaire du 08/02/2016 à 19:38:20
Ch'uis grave chaud perso.
En réponse à
GTB - Acapello
GTB
Commentaire du 08/02/2016 à 19:40:09
Une review qui donne diablement envie -sans trop en dévoiler-. Heureux que le jeu tienne ses promesses.

Bon, je serai plus à l'aise avec les sous-titres donc il y a plus qu'à attendre un peu.

ps: Cette DA de fou quand même <3
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 08/02/2016 à 19:41:05 En réponse à Dazman
Demain. Peut-être un live aussi.
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 08/02/2016 à 19:46:21
Vivement demain je le prends direct sur ps4 avec Unravel c'est de la folie ce début de mois. Merci pour la review j'ai pris note pour le niveau d'anglais recquis.
En réponse à
Dazman - Stade Falloir
Dazman
Commentaire du 08/02/2016 à 20:08:53 En réponse à Driftwood
Posté par Driftwood
Demain. Peut-être un live aussi.
Ah super. Rien de prevu demain soir donc ça serai cool.
En réponse à
Orfeo
Orfeo
Commentaire du 08/02/2016 à 21:49:33
Putain ! Je l'attends depuis son annonce 'çui là ! Et ça s'annonce énorme selon les critiques, et ça je n'en doutais, mise à part GK j'imagine...
Que j'ai hâte d'être à demain soir !
(En admettant que mon anglais soit aussi bon que je l'espère :o ).
En réponse à
xdr - Coop biatch
xdr
Commentaire du 08/02/2016 à 22:59:32
http://www.neogaf.com/forum/showthread.php?t=11814...

Attention d'après ce thread les performances sur PC sont vraiment mauvaises. :(
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 08/02/2016 à 23:07:43 En réponse à xdr
Moui, j'ai refait une bonne partie avec une seule carte et en dehors des petites baisses de temps en temps, je n'ai rien vu de spécial qui mérite qu'on le souligne plus que je le fais dans la review. Après, si les soucis touchent ceux qui ont une carte AMD, j'ai envie de dire, normal. :p

Par contre, c'est vrai qu'un jeu de ce genre devrait tourner totalement nickel sur une 970, mais je n'ai pas souvenir d'un seul jeu Unity qui tourne parfaitement chez moi (à part Harold peut-être :p).
En réponse à
Orfeo
Orfeo
Commentaire du 09/02/2016 à 00:32:59 En réponse à Driftwood
Tu étais à 60FPS (quasi)constant du coup ?
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/02/2016 à 00:37:24 En réponse à Orfeo
Quelques baisses de temps à autre comme je l'ai dit, rien ne très gênant une fois qu'on l'a accepté. Jamais en dessous de 50 de mémoire, mais cela reste visible quand ça arrive. Dans l'ensemble ceci dit, mon expérience a été fluide et agréable.
En réponse à
Zorgalouf
Zorgalouf
Commentaire du 09/02/2016 à 08:12:07
L'anglais sans sous titres en compréhensible ? Pas d'accent de fou ou de vocabulaire trop compliqué ?
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/02/2016 à 09:26:44 En réponse à Zorgalouf
Il y a des sous-titres anglais. Pas d'accent de fou, quelques passages plus compliqués mais dans l'ensemble c'est gérable, d'autant que tu peux t'arrêter pour écouter et lire. Il y a un temps pour répondre par contre.
En réponse à
Zorgalouf
Zorgalouf
Commentaire du 09/02/2016 à 10:01:05 En réponse à Driftwood
OK. Avec les sous titres ça me suffira pour compléter ce que mon oreille n'aura pas compris ;)
En réponse à
rideus59
rideus59
Commentaire du 09/02/2016 à 12:08:33 En réponse à Driftwood
du coup le faire tourner en 4k c'est même pas envisageable quoi...
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/02/2016 à 12:09:40 En réponse à rideus59
Le changement de résolution ne fonctionnait pas chez moi donc je ne sais pas.
En réponse à
rideus59
rideus59
Commentaire du 09/02/2016 à 12:42:33 En réponse à Driftwood
Ok merci je vérifierais dans les fichiers ini. à part ça review au top ce soir je m'y met
En réponse à
Zorgalouf
Zorgalouf
Commentaire du 09/02/2016 à 13:00:48
C'est normal de pas le trouver sur ps4 pour l'instant ?
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/02/2016 à 13:02:40 En réponse à Zorgalouf
Il ne sera dispo sur Steam qu'à partir de 19h, je ne sais pas quelle est l'heure habituelle sur le PSN.
En réponse à
Piteur_Parcoeur
Piteur_Parcoeur
Commentaire du 09/02/2016 à 13:03:39 En réponse à Zorgalouf
Il est dispo nul part en France, même pas sur steam, je sais pas ce qu'ils foutent mais ça me gonfle je pensais y jouer cet après midi c'est râpé....
En réponse à
Zorgalouf
Zorgalouf
Commentaire du 09/02/2016 à 13:12:08
OK... Je pensais le mettre à downloader tranquille et jouer ce soir...
En réponse à
Driftwood - Dictateur en chef
Driftwood
Commentaire du 09/02/2016 à 13:14:09 En réponse à Zorgalouf
Oui évidemment si le jeu n'est même pas préchargeable c'est chiant. :/
En réponse à
cooly08
cooly08
Commentaire du 09/02/2016 à 13:49:45
Il est en préchargement sur steam et sera débloqué à 19h aujourd'hui. La raison est qu'ils veulent avoir tout leur staff opérationnel en cas de soucis techniques (il sera 10h du mat chez eux ou un truc comme ça).
Sur leur compte twitter, ils disent que la version PS4 sera dispo peu après la version steam mais qu'il n'y a pas de preload. Sur steam le préload fait 1,4Go (4go décompressé d'après steam).
En réponse à
CaptainTARASS - Lapin blanc
CaptainTARASS
Commentaire du 09/02/2016 à 14:26:21
Une simulation de Aure04! On peut mettre des claquettes?
En réponse à
A propos du jeu
Plateformes
PC PS4 XBOXONE
Edité par
Campo Santo
Developpé par
Campo Santo
Patreon

224 $ de 400 $ par mois

Quoi de neuf ?
  • Soda

    Soda @CraCra: <3 (il y a 48 minutes)

  • CraCra

    CraCra Long trailer pour BF Guerre du Pacifique [url] (il y a 8 Heures)

  • bosozoku

    bosozoku @CraCra: Nan, c'est Face de pet et les flageolets du Lundi, ça (d'où le nom). (il y a 1 Jour)

  • CraCra

    CraCra @MadPchhit: Fait pas bon sortir devant chez toi (il y a 1 Jour)

  • CraCra

    CraCra @face2papalocust: J'ai déjà du mal a faire n truc simple ^^ (il y a 1 Jour)

  • face2papalocust

    face2papalocust Un fou furieux [url] (il y a 1 Jour)

  • LC71

    LC71 @MadPchhit: punaise très réaliste... (il y a 2 Jours)

  • Driftwood

    Driftwood Ce soir dès 21h00, une grosse couverture de Outlast 2 avec des vidéos, dont 2 GSY Offline pas piqués des vers. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rendez-vous à 18h pour notre preview audio de Watch_Dogs 2 accompagnée de vidéos maison. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du contenu sympatique à venir dans l'après midi sur GSY avec la première partie de notre dernier podcast et des vidéos d'un jeu très attendu de la fin novembre. :) (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Du gros contenu sur GSY dès 15h00 avec des vidéos preview de Deus Ex Mankind Divided et le podcast de juillet ! (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Rdv pour un rapide livestream dès 16h00. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Pas d'oeufs en chocolat sur GSY demain mais du Quantum Break dès 9h00. On ne vous prend pas pour des cloches. (il y a > 3 Mois)

  • Driftwood

    Driftwood Firewatch arrive en review à 19h00, sauf changement. (il y a > 3 Mois)

Aussi sur Gamersyde

Vidéo Xbox one X de Ghostbusters Remastered

  • Samedi 19 octobre 2019
  • davton

Vidéo de GRID sur Xbox One X

  • Vendredi 18 octobre 2019
  • davton

Nos vidéos d'Indivisible

  • Jeudi 17 octobre 2019
  • davton